Formation et emplois

Emplois en télécommunications, une profession loin d’être en péril

Photo: Métro

Au Québec, quatre écoles offrent le DEP en Installation et réparation d’équipement de télécommunication, une formation spécialisée dans l’installation et l’entretien des réseaux extérieurs câblés et sans fil.

«Chaque année, nous formons environ 100 diplômés, alors que les employeurs dans ce domaine embauchent annuellement près de 400 travailleurs. La demande est énorme et les entreprises de télécommunication viennent régulièrement faire de la sollicitation auprès des futurs diplômés à l’intérieur de nos murs», note Norman Paquette, enseignant et chef d’équipe au département de télécommunication à l’École Léonard-De Vinci, à Montréal. «Notre profession est loin d’être en péril. La demande s’annonce tout aussi importante pour les prochaines années avec la venue de la fibre optique.»

La formation permet d’acquérir les habiletés nécessaires pour installer, entretenir et réparer notamment les réseaux téléphoniques et de câblodistribution, les systèmes d’interphones et de radiocommunication, les antennes paraboliques, le câblage de réseau et de fibre optique ainsi que les équipements de télémétrie.

«Nos diplômés peuvent travailler autant aux réseaux extérieurs et intérieurs de grands bâtiments comme les centres d’achat, les hôtels, le Centre des congrès et le Stade olympique qu’à ceux des particuliers», explique Norman Paquette.

Pour exercer ce métier, il faut toutefois un profil particulier. «D’abord, il faut pouvoir manipuler une échelle relativement lourde et être à l’aise à travailler en hauteur dans la chaleur comme dans le froid. Il faut donc avoir une bonne condition physique», raconte M. Paquette.

Le contact client est aussi très important, puisque le service à la clientèle est souvent le nerf de la guerre entre les grandes entreprises de télécommunication. «On entre dans les maisons pour la configuration de télé HD, de téléphonie IP et de l’Internet. Il faut être courtois, aimer travailler en groupe et en public», conclut l’enseignant.

En chiffres

  • Durée de la formation : 1 800 heures. Généralement, le DEP se complète en 64 semaines.
  • Selon les dernières statistiques émises par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, le taux de placement des diplômés est de 75 %.
  • Salaire : les nouveaux venus touchent un salaire horaire entre 15 et 20 $ de l’heure. Selon la compétence et l’expérience, la rémunération peut même grimper autour des 30 $/heure.

Articles récents du même sujet