Formation et emplois

Journée carboneutre réussie au Collège Sainte-Anne

Photo: Métro
Catherine Girard - 37e avenue

Les élèves et les employés du Collège Sainte-Anne, à Lachine, sont demeurés à la maison à l’occasion de la Journée carboneutre.

Cette mesure s’inscrit dans la politique environnementale de l’institution. «Au fil du temps, nous avons adopté une série de mesures vertes, comme le mardi sans viande ou la journée sans déchets. Puis, il y a deux ans, une de nos enseignantes a lancé l’idée d’une journée carboneutre, où les élèves et les membres du personnel seraient invités à mener leurs activités scolaires à partir de la maison», raconte Michel Twigg, responsable du développement durable au collège.

«Comme aucune autre école de la province n’avait fait cela auparavant, il s’agissait d’un grand défi, mais nous avons tout de même décidé de plonger», indique pour sa part Bernard Héroux, directeur du secondaire au Collège Sainte-Anne.

Après plusieurs mois de préparatifs, la première édition de l’évènement a eu lieu l’année dernière. «La Journée carboneutre n’est pas synonyme de congé. Les cours se donnent à distance, selon l’horaire régulier», précise M. Héroux, qui ajoute que tout cela serait très difficile à mettre en place sans le concours de la technologie. «Dans ce domaine, nous sommes des précurseurs. Dès la première année du secondaire, tous nos élèves sont équipés d’un ordinateur portable. Nos professeurs utilisent également des plateformes d’enseignement en ligne, tels que Moodle et Didacti», souligne-t-il.

Tristan Legault, un élève de la cinquième secondaire, explique justement que durant la Journée carboneutre, il devait visionner des vidéos que son professeur de physique avait mis en ligne sur l’une de ces plateformes. «De cette façon, l’enseignant peut vérifier les présences, puisqu’il voit en temps réel qui est connecté au site», explique l’adolescent, qui est également président du collège.

La direction a prévu un autre mécanisme original pour vérifier les présences. «Nous demandons à chaque élève de calculer leur empreinte écologique, et de nous envoyer leurs résultats selon un horaire très précis. Les jeunes de la première secondaire doivent, par exemple, nous les faire parvenir durant la première période, ceux de la deuxième secondaire, durant la deuxième période, et ainsi de suite», détaille Michel Twigg.

Bernard Héroux reconnaît que certains craignaient que les élèves ne profitent d’une telle journée pour paresser. «Or, le taux de participation se situe autour de 80%. Quand un élève obtient cette note, nous considérons qu’il a très bien réussi. Nous pouvons donc dire que notre évènement est un succès!» se réjouit Bernard Héroux.

Selon Tristan Legault, la Journée carboneutre présente plusieurs avantages pour les élèves: ils n’ont pas à revêtir leur uniforme, ils peuvent se lever plus tard parce qu’ils ne perdent pas de temps dans les transports, etc. «Nous sommes conscients qu’il s’agit d’un privilège, alors nous faisons en sorte que la direction ait envie de répéter l’expérience», dit le jeune homme.

Les parents font eux aussi leur part
Cette année, les organisateurs de la Journée carboneutre ont aussi invité les parents à faire du télétravail, afin de réduire au maximum les émissions de CO2. Danielle Comeau fait partie de ceux qui ont répondu à l’appel. «Lors de la précédente édition, je suis restée à la maison avec ma fille, parce que j’étais très curieuse de voir si elle allait réellement respecter sa journée d’école. Finalement, tout s’est bien déroulé. Cette année, je participe à nouveau, non plus pour superviser ma fille, mais plutôt pour le bien de la planète!»

Des efforts reconnus
En 2011, le Collège Sainte-Anne devenait la première école secondaire canadienne à obtenir la certification ISO 14001. «Cette accréditation est décernée aux établissements qui s’engagent à réduire leur empreinte écologique. Chaque année, nous devons donc nous soumettre à une évaluation de notre performance environnementale. Celle-ci doit constamment s’améliorer, faute de quoi notre certification ne sera pas renouvelée», indique Michel Twigg.

Articles récents du même sujet