Inspiration

Vivre à Montréal, synonyme de belle peau!

Belle peau
Les Montréalais seraient plus susceptibles d'avoir une belle peau que la plupart des résidents métropolitains du reste du monde. Photo: iStock

«T’as bonne mine tu sais !». Si vous habitez à Montréal ou Oslo, il est probable que l’on vous fasse ce compliment. Du moins si l’on se fie à la plateforme numérique de cosmétiques Covalo, qui a classé les «meilleures et les pires villes» pour la santé de votre peau. 

Ce classement se base sur plusieurs critères : qualité de l’air, températures annuelles moyennes, taux d’ensoleillement… mais aussi des facteurs liés au bien-être des habitants, tels que le nombre moyen d’heures travaillées par semaine, la consommation de tabac ou encore le niveau de stress.

Au total, 80 villes du monde réparties à travers les cinq continents ont été passées au crible.

Les trois villes du monde à remporter la palme des métropoles où il fait bon vivre pour votre peau sont Phoenix (États-Unis) pour son trafic routier fluide et son faible taux d’humidité, Oslo (Norvège) pour ses faibles indices UV et Montréal (Canada), ville où la vitesse annuelle du vent est peu élevée et «donc moins susceptible d’assécher la peau».

En queue de peloton, la ville de Mumbai (Inde), notamment à cause des embouteillages qui mettent les habitants à fleur de peau, mais aussi à cause de l’air très pollué et d’un fort taux d’humidité. Des facteurs qui, combinés, «contribuent à une baisse générale des fonctions protectrices de la peau», arguent les auteurs de l’étude.

Si vous songez sérieusement à emménager dans une nouvelle ville et que la destination de votre rêve se figure en bonne place dans ce classement, vous détenez peut-être là un argument supplémentaire pour faire peau neuve et enfin franchir le pas ! 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet