À table

Comment la lumière agit-elle sur le cerveau?

Staff - PasseportSanté.net

On sait que la luminothérapie est efficace chez bon nombre de dépressifs saisonniers. Mais on ne sait pas très bien comment réagit le cerveau à la lumière artificielle. C’est ce que tenteront de déterminer des chercheurs montréalais.

Dans les pays nordiques, la dépression saisonnière liée au manque de lumière naturelle durant l’automne et l’hiver toucherait de 3 à 8?% de la population adulte, dont une majorité de femmes.

La luminothérapie est le traitement le mieux documenté pour traiter la dépression saisonnière. «Elle est efficace chez environ deux patients sur trois, indique le chercheur Gilles Vande­wal­le. Dans leur cas, les symptômes sont réduits de 50 à 80%, ce qui est comparable aux antidépresseurs.»

Réactions lumineuses
Docteur en neurosciences, Gilles Vandewalle dirigera une étude visant à déterminer quelles parties du cerveau réagissent positivement ou négativement à la lumière.
«On veut vérifier si la lumière a un effet immédiat sur les systèmes du cerveau, dont ceux qui régulent l’humeur ou les émotions, et par quel mécanisme elle agit», précise-t-il.

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont besoin d’une quarantaine de personnes, dont la moitié souffre de dépression saisonnière. Les séances auront lieu à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal. Pour plus de détails: 514 340-3540, poste 3367.

Articles récents du même sujet