Local
16:59 27 février 2019 | mise à jour le: 27 février 2019 à 17:02 temps de lecture: 3 minutes

Récompenser la ténacité

Récompenser la ténacité
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

Issue d’une famille monoparentale vivant dans un milieu défavorisé, la cégépienne de Pierrefonds Amélia Souffrant a récemment remporté une bourse de 5000 $ de l’Association Horatio Alger du Canada grâce à sa ténacité et son excellence académique.

Chaque année, l’organisme basé au centre-ville de Montréal accorde des bourses à des étudiants du cégep dans le besoin qui ont su surmonter l’adversité tout en démontrant une force de caractère, de bons résultats académiques, ainsi qu’un engagement à poursuivre des études postsecondaires.

Amélia a grandi dans une famille de cinq enfants dont la mère, depuis 10 ans, est monoparentale sans emploi. L’étudiante de 17 ans souligne que son cheminement a été plutôt difficile en raison de sa situation financière précaire.

«Je me suis rendu compte que mon parcours était un peu plus atypique que les autres vers la fin du primaire et le début du secondaire. Tous mes amis vivaient dans une maison avec leurs deux parents, ce qui n’était pas mon cas.», raconte-t-elle.

Motivation
Amélia soutient que l’adversité ainsi que les encouragements de sa mère l’ont grandement motivé à s’appliquer.

«L’éducation, c’était très important pour ma mère. Très tôt dans mon enfance, elle m’a fait comprendre que pour vaincre l’adversité, il fallait que je fasse des études. Elle nous a vraiment poussées, mes sœurs et moi, à continuer parce que c’était le seul moyen de sortir de notre situation», précise-t-elle.

Celle qui en est à sa dernière session au collège Bois-de-Boulogne, à Ahuntsic-Cartierville, a été acceptée en droit à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), mais elle attend également des réponses des universités de Montréal et McGill.

«Le fait que je suis une femme noire et que je viens d’un milieu défavorisé m’a fait réaliser qu’il y a beaucoup d’obstacles et d’inégalités dans notre société. J’aimerais travailler dans le système de justice pour pouvoir comprendre un peu plus ces problèmes et comment on peut résoudre ces types de discriminations et d’injustices», précise-t-elle.

Fierté
Fière d’avoir été sélectionnée pour une bourse, elle affirme que le meilleur conseil qu’on peut donner aux jeunes vivant une situation difficile est de ne pas abandonner.

«Tout n’est jamais noir ou blanc. Certaines choses sont plus difficiles et d’autres vont mieux. Mon parcours m’a appris qu’on peut arriver à de grandes choses avec de la détermination et de la persévérance», souligne-t-elle.

En tout, quelque 170 étudiants se sont partagé une enveloppe totale de 850 000$ en bourses de l’Association Horatio Alger du Canada cette année.

Articles similaires