Local

Activités nautiques

Activités nautiques
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

À l’aube du XXe siècle, l’Ouest-de-l’Île et plus particulièrement le village de Pointe-Claire était un lieu de villégiature important pour les plus nantis, notamment pour les sports nautiques.

De nos jours, la région au complet se démarque pour son offre d’activités à faire sur l’eau afin de profiter du Lac Saint-Louis, mais également de la Rivière des Prairies et du Lac des Deux Montagnes.

Pointe-Claire
Le club de canoé de Pointe-Claire offre la location de plusieurs types d’embarcations tels que des canoës et kayaks de compétition, canoës de plaisance, kayaks de mer, bateaux-dragons, embarcations pour le canoë-polo et de planches à pagayer debout.

Des cours sont offerts au printemps, à l’été et à l’automne par des entraîneurs qualifiés, dont certains de niveau national. Des leçons de pagayage pour enfants et pour tous ainsi que de para-canoë sont disponibles en plus de programmes compétitifs pour jeunes, de programmes pour adultes et pour maîtres et canoë-polo.

Sainte-Anne-de-Bellevue
À Sainte-Anne-de-Bellevue, l’université McGill offre Paddle Mac, un service de location d’embarcations à pagaie. Des kayaks simple et doubles, canots et des planches à pagaie. Les locations sont disponibles de juin à octobre. Des cours d’instruction sont disponibles.

«Au cours des deux dernières années, notre clientèle a augmenté de façon significative. L’eau est habituellement très calme. Il y a un courant, mais sans le vent, il n’est pas très fort. Quand le vent se lève, il y a des vagues et ça rend les choses un peu difficiles pour pagayer», indique un préposé de l’endroit, Callum Duff-Meadwell.

Cap-Saint-Jacques
La firme KSF LaSalle opère un kiosque de location de pédalo, kayaks et de planches à pagaie à la plage du parc-nature Cap-Saint-Jacques, dans l’ouest de Pierrefonds.

«C’est une plage familiale. On loue plus notre pédalo et des kayaks. Mais quand les gens essaient la planche à pagaie, ce n’est pas rare qu’ils reviennent parce qu’ils ont trippé. Il n’y a pas tant de vent et beaucoup de moins de courant parce qu’on est dans une baie. Dès qu’on s’aventure un peu plus loin, il y a un courant», souligne la coordonnatrice, Charlie Laverdière.

Des cours de yoga et de fitness sur planche à pagaie sont offerts en plus de cours d’initiation à la planche. Des visites guidées sont également offertes.

Anse à l’Orme
Parc linéaire faisant face au Lac des Deux Montagnes, à proximité de la plage du Cap-Saint-Jacques, le parc-nature de l’Anse-à-l’Orme compte un débarcadère pour embarcations, mais pas de service de location. L’endroit reste moins connu, mais semble prisé par certains amateurs qui possèdent une planche à pagaie.

«Quand le vent est faible, c’est un très bel endroit parce qu’on est sur le lac des Deux-Montagnes. L’eau est baignable et c’est paisible. Il n’y a pas trop de bateaux ni de courant. Au mois d’août et septembre, les couchers de soleil sont vraiment beaux. C’est charmant. Il y a beaucoup de verdure», explique Annie Lapointe, une amatrice de planche à pagaie.

«Généralement, il faut aller assez loin de Montréal pour trouver une tranquillité d’esprit pareille. On peut même traverser jusqu’à Oka sans problème quand ce n’est pas trop venteux et aller manger une crème glacée», ajoute un autre amateur, Louis-Bernard St-Jean.

Beaconsfield
Les personnes âgées de 16 ans et plus peuvent également louer des planches à pagaie, kayaks et pédalos au parc Centennial à Beaconsfield.