Local

Immersion dans l’histoire de l’aviation

Immersion dans l’histoire de l’aviation
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

Ouvert en 2009, le Musée de l’aviation de Montréal (MAM) à Sainte-Anne-de-Bellevue demeure un attrait relativement peu connu dans l’Ouest-de-l’Île. Avec sa collection d’aéronefs reconstruits, ses artéfacts, son exposition d’art et ses simulateurs de vol, il offre aux visiteurs une immersion dans l’histoire de l’aviation de la région métropolitaine.

Tout débute avec le «Scarabée». En 1910, lorsque Jacques de Lesseps, le fils du constructeur du canal de Suez Ferdinand de Lesseps, effectue un premier vol au-dessus de la métropole à bord du Blériot XI, un appareil qu’il nomma Scarabée.

Une reconstitution de cet avion a été assemblée par des bénévoles du MAM. L’appareil a même pris son envol en août 2014 à l’aéroport de Hawkesbury Est, en Ontario.

Le musée dispose de cinq simulateurs de vol, dont trois en fonction. L’un d’eux est spécialement conçu pour les enfants, qui peuvent s’exercer au pilotage à l’aide d’un logiciel de vol.

Disposant de sept appareils reconstruits, le musée cherche toujours à récupérer des avions qui ont une importance historique pour la métropole. L’institution a notamment fait l’acquisition, en septembre 2017, d’un Norseman, un avion de transport de la Deuxième Guerre mondiale et dont 900 exemplaires ont été construits à Cartierville.

«C’est un appareil qu’on voulait depuis des années. C’est un avion de brousse qui a servi pour transporter des bagages, du matériel, du personnel, des blessés. Quelque 600 sur les 900 ont été achetés par l’armée américaine. Il y en a encore quelques-uns qui volent», indique Robert Saint-Pierre, un coordinateur au MAM.

Rassembleur
Le musée représente également un point de rassemblement pour une vingtaine de passionnés de reconstruction d’appareil. Ne se fixant pas d’échéancier pour exécuter les travaux, certains chantiers durent depuis des années.

Le «Bolingbroke», un petit bombardier utilisé lors de la Deuxième Guerre mondiale et dont plus de 600 exemplaires ont été construits à Longueuil, est en reconstruction depuis plus de 10 ans. Il servait principalement pour entraîner les équipages ou pour faire de la patrouille maritime.

Le Musée de l’aviation de Montréal, qui loue un ancien bâtiment de ferme à Sainte-Anne-de-Bellevue, voudrait doubler sa superficie de 1860 m² depuis déjà plusieurs années. Il pourrait acquérir ou construire un nouvel immeuble afin d’y déménager ses activités.

L’établissement de Sainte-Anne-de-Bellevue est situé sur la rue White Cottage Campus, entre l’A-20 et l’A40, juste à côté du Campus McDonald de l’Université McGill.

Musée de l’aviation de Montréal
Campus Macdonald de l’Université McGill
21 111, chemin Lakeshore
Sainte-Anne-de-Bellevue

Articles similaires