Local

Quels droits pour les enfants d’aujourd’hui ?

Droits enfants
Des enfants courent dans un parc. Photo: 123rf

La Convention relative aux droits de l’enfant est un traité qui reconnaît les droits propres aux enfants.
Adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en novembre 1989, les gouvernements du Québec et du Canada l’ont ratifiée en décembre 1991.

Sept grands principes majeurs

La Convention relative aux droits de l’enfant rassemble sept grands principes fondamentaux des droits de l’enfant.

Le premier et le deuxième point affirment que tous les enfants naissent égaux en droits. Et que l’intérêt supérieur de l’enfant gouverne les décisions qui le concernent.

Selon le troisième principe, l’enfant participe réellement aux décisions pour jouir de libertés et de droits civils.
On peut lire dans le quatrième principe que l’enfant grandit dans une famille aimante soutenue par la communauté entière.

Le cinquième principe rappelle que l’enfant doit naître et grandir en santé.
Selon le sixième principe, l’enfant s’instruit, s’amuse et s’ouvre au monde.
Et enfin, selon le septième principe, l’enfant est protégé sur tous les plans.

Le Bureau international des droits des enfants est né à Villeray

L’un des outils majeurs dans la protection du droit des enfants est le Bureau international des droits des enfants (IBCR). Fondé en 1994 à Montréal, le siège est basé au 805 rue Villeray.

Cette organisation internationale non gouvernementale, dont le but est de protéger, défendre et promouvoir les droits et le bien-être de l’enfant, a vu le jour grâce à l’initiative de deux personnes.

Tout d’abord l’ancienne juge à la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec Andrée Ruffo. La québécoise est non seulement connue comme une critique de la Direction de la protection de la jeunesse, mais elle est aussi réputée pour ses décisions qui ne sont pas toujours conformes au droit, mais qui favorisent les enfants démunis et en difficulté.

La seconde personne à l’initiative de la création du Bureau international des droits des enfants (IBCR) est Bernard Kouchner. Le Médecin, et ancien ministre des Affaires étrangères de la France est connu pour son militantisme dans l’action humanitaire.

Depuis sa création à Montréal, le Bureau international des droits des enfants (IBCR) se concentre sur la prévention de toutes formes d’exploitation, de violence, d’abus et de négligence envers les enfants. On parle d’exploitation sexuelle (notamment dans l’industrie du tourisme et des voyages), de pornographie, de violence urbaine ou armée, de traite d’enfants, de mariages précoces ou forcés, les pires formes de travail des enfants, ou toute autre pratique préjudiciable à la survie et au développement de l’enfant.

Aujourd’hui, l’organisme basé à Villeray compte environ 40 employés et grâce à l’action montréalaise, trois autres bureaux existent désormais au Burkina Faso, au Honduras et au Sénégal, pour défendre les droits des enfants à travers le monde.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie.

Articles récents du même sujet