Montréal-Nord

Vaccination: la clinique de la Place Bourassa adaptée aux enfants

Eva se fait vacciner avec la chienne Dalia sur les genoux.
Eva, 11 ans, s’est fait vacciner en flattant Dalia, dans le cadre d’une activité de zoothérapie. Photo: Anouk Lebel, Métro

Le centre de vaccination de la Place Bourassa, à Montréal-Nord, prend les grands moyens pour que les enfants reçoivent leur première dose sans larmes et dans la bonne humeur. Les plages horaires se remplissent vite, même si l’arrondissement reste à la traîne quant au taux de vaccination des 5-11 ans, qui s’établissait à 12,8% mardi.

Les parents qui amènent leur progéniture sont convaincus de l’importance de la vaccination. «Ce vaccin-là, j’y crois», affirme par exemple Karine Langevin, venue avec son conjoint et ses deux filles âgées de 5 et 8 ans.

La première, Béatrice, n’a pas peur des aiguilles. La plus grande craint toutefois le moment fatidique. Mme Langevin a donc choisi la plage horaire en raison de la présence de Dalia. Flatter l’animal calme la petite fille qui demande à la fin si elle sera là pour sa deuxième dose, le 1er février.

De son côté, Eva, 11 ans, ne savait pas que le chien serait là. Il n’y aura pas de clinique de vaccination à son école, un établissement privé. Sa mère, Natercia, a donc pris rendez-vous ici.

Les grands moyens

Une section de la clinique de vaccination de la Place Bourassa a été adaptée aux enfants.

Des affiches de Mickey, de Pat Patrouille et de la Reine des neiges décorent les postes d’injection. Les enfants font des dessins accrochés sur les panneaux.

«C’est comme un mur de victoire. Ça marche très bien», souligne Geneviève Leblanc, gestionnaire du centre.

Quant à elle, Dalia est là les mardis en fin d’après-midi avec Vanessa Lacroix, de la Corporation des zoothérapeutes du Québec. «On l’a choisie parce qu’elle aime jouer et elle a déjà fait ses preuves pendant la vaccination des 12 à 17 ans», explique la zoothérapeute.

Depuis le 24 novembre, la clinique a reçu 2800 enfants de 5 à 11 ans, dont 1100 la première semaine.

Le CIUSSS-du-Nord-de-l’Île-de-Montréal prévoit aussi mettre en place des cliniques dans toutes les écoles primaires publiques du quartier, en plus de cliniques éphémères dans certains organismes communautaires d’ici au temps des Fêtes.

À la traîne

Trois semaines après le début de la campagne, Montréal-Nord reste cependant à la traîne par rapport aux autres quartiers en ce qui a trait à la vaccination des 5 à 11 ans.

Le 7 décembre, 12,8% des petits Nord-Montréalais avaient reçu leur première dose. La proportion était de 25% à l’échelle de Montréal, selon les données de Santé Montréal.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet