Ahuntsic-Cartierville

Mélanie Joly veut rencontrer ses électeurs

Mélanie Joly veut rencontrer ses électeurs
Photo: Collaboration spécialeC'est avec une présentation sous le bras réalisée spécialement par Montréal Internationale que Mélanie Joly s'en est allée faire la représentante au siège de Canada Goose à Toronto.

Mélanie Joly, la députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville veut discuter avec les résidents de sa circonscription pour établir le bilan de son mandat. Elle veut aussi déterminer ses priorités futures et elle a quelques réalisations à soumettre.

Mme Joly veut organiser une réunion ouverte à tous et pas seulement aux militants ou les membres de l’association libérale fédérale d’Ahuntsic-Cartierville.  Ce sera une journée de réflexion organisée sous forme d’ateliers autour de huit grands thèmes.

«Il est certain que les préoccupations des gens se retrouveront dans mes priorités dès le lendemain de la rencontre», souligne Mme Joly.

Il faut reconnaître que la députée ira à la rencontre de ses électeurs avec la dernière bonne nouvelle – et non des moindres – l’ouverture d’une manufacture de Canada Goose dans Chabanel avec la perspective d’y créer 650 emplois d’ici deux ans.

La relance de ce secteur industriel commercial qui se mourait était au centre de sa campagne en 2015.

«Il y a quatre ans, ce quartier était vu comme un éléphant blanc en plein milieu d’Ahuntsic-Cartierville et on attendait que tout soit transformé en condos», rappelle-t-elle.

Même si la démarche de Canada Goose est une décision d’affaires, Mme Joly souligne qu’elle a été à l’avant-scène pour promouvoir le potentiel de Chabanel.

«J’étais au courant des projets d’expansion de Canada Goose en Chine et qu’il leur fallait augmenter leurs capacités de production d’autant que leur marque de fabrique c’est que tous leurs manteaux sont cousus au Canada.» Montréal était dès lors en occurrence avec d’autres villes canadiennes.

Elle reconnaît que l’existence d’une bonne société de développement commercial et un loyer au mètre carré imbattable à Montréal ont joué en sa faveur.

L’arrivée de Canada Goose dans le décor fait que Chabanel est en train de retrouver son ancienne vocation de quartier du vêtement et qu’il fait de son passée le garant de son avenir.
«Chabanel a pu survivre et ceux qui ont survécu ont continué à travailler et jouer les chefs de file dans le milieu de la mode, croit-elle. Il y a une expertise qui est toujours là», dit la députée.

 

Quatre grandes promesses

Lors de son élection en 2015, Melanie Joly avait bâti sa campagne autour d’engagements phares.

  1. Elle avait dit qu’elle travaillerait pour la relance de Chabanel. «Il faut rappeler que nous avons pu attirer Poste Canada pour y installer un centre de distribution. Il y a eu un investissement de 600000$ pour le lancement de la grappe de la mode.»
  2. Elle avait promis 1000 logements sociaux et communautaires. «Les divers investissements consentis par le fédéral depuis quatre ans ou par le biais de la Société canadienne d’habitat et de logements (SCHL) représentent 800 logements.» Il s’agit de projets réalisés et d’autres en cours ou planifiés.
  3. Pour le transport en commun, elle a souligné l’augmentation des fréquences dans le secteur Chabanel et l’arrivée du Réseau expresse métropolitaine (REM). «Ce qui a changé la donne, c’est l’élection du gouvernement libéral. Celui-ci a mis des centaines de millions de dollars dans le transport en commun, note telle. Mais ces enveloppes sont disponibles si le provincial met de l’argent aussi.»
  4. Elle avait promis la reconnaissance du Sault-au-Récollet comme lieu historique national. Cela n’est pas encore fait. «Tant qu’il n’y avait pas de reconnaissance municipale et provinciale il y avait un blocage. Aujourd’hui, que cette reconnaissance est faite. Ce sera un argument qui aidera à prendre la décision.» C’est une commission indépendante qui fait ce genre de classement.

Rencontre avec la députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville. Le 16  mars de 13h30 à 18h. Centre communautaire Ahuntsic au 10780, rue Laverdure. Inscription au 514 383-3709. Ou sur le site Web personnel de la députée.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *