Ahuntsic-Cartierville

Une brasserie et un café dans Chabanel

Une brasserie et un café dans Chabanel
Photo: DepositDe nouveaux commerces viendront bonifier l’offre de service le secteur Chabanel.

Une brasserie et un café serviront les clients d’ici la fin de l’année. Ils bénéficient de la disposion prise par l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville qui a modifié son règlement d’urbanisme pour répondre à la demande d’ouverture de bars et de restaurants dans le secteur industriel de Chabanel.

La brasserie est une nouvelle réalisation de Jean-Philippe Lalonde. Il s’est déjà fait connaître en s’associant à la «succursale», sur la rue Masson à Rosemont avant de vendre ses parts. Il a également créé «Birra», un bar à bières maison dans la Petite-Italie.

Son nouvel établissement sera situé au 109, rue de Louvain Ouest. Il n’échappera pas à ce concept de microbrasserie. Le commerce s’étalera sur 6000 pieds carrés avec brassage sur place. Les travaux d’aménagements doivent commencer incessamment «pour une ouverture probable en décembre», espère-t-il.

Le choix de M. Lalonde pour le secteur est lié au prix imbattable du loyer, mais aussi au développement soutenu de ce quartier.

«Les commodités de transport sont très intéressantes, souligne-t-il. Par ailleurs, il n’y avait pas encore d’offre similaire dans ce secteur.»

M. Lalonde ne veut pas encore dévoiler tous les détails de son projet, notamment le nom de sa brasserie. Toutefois, il souhaite qu’elle devienne une destination prisée autant des gens du quartier que des Montréalais en général.

Le café se déplace

Photo : Archives

Non loin de la brasserie, c’est Laurent Cugno qui ouvrira bientôt une usine de torréfaction avec un coffee shop. Il est un des propriétaires de Café Barista. Son entreprise est déjà installée sur la rue Meilleur, pratiquement en face de la rue Louvain Ouest.

C’est une marque qui a fait son empreinte à Montréal et au Québec depuis 15 ans, autant chez les détaillants que chez les cafetiers. Elle avait besoin d’expansion. L’ouverture est prévue fin novembre.

M. Cugno, est un homme d’affaires, mais aussi un passionné et cela s’entend. «Sur les 12 000 pieds carrés que nous avons loués, 9000 seront consacrés à l’usine, mais 3000 sont destinés à accueillir les consommateurs», dit-il. Café à boire ou à emporter, en grain ou moulu, machines résidentielles, la variété de l’offre est impressionnante.

«Nous voulons aussi proposer des formations à monsieur et madame tout le monde pour apprendre à mieux connaître le café», assure-t-il.

L’arrondissement a autorisé en avril les débits de boissons alcoolisées au cœur du secteur industriel de Chabanel. Ce changement permettrait d’attirer des bars et des restaurants qui n’auraient pas voulu s’installer dans les immeubles de la rue Chabanel.

Par ailleurs, ce genre d’activités seraient adéquates le soir alors que les stationnements sur rue et hors rue sont peu utilisés.