Ahuntsic-Cartierville
17:17 8 octobre 2020 | mise à jour le: 9 octobre 2020 à 12:51 temps de lecture: 3 minutes

Dommages de 20 000$ exigés aux Pollués de Montréal-Trudeau

Dommages de 20 000$ exigés aux Pollués de Montréal-Trudeau
Photo: ArchivesLes Pollués de Montréal-Trudeau ont engagé des démarches judiciaires contre Aéroport de Montréal depuis plusieurs années pour imposer un couvre-feu.

Aéroports de Montréal (ADM) veut être dédommagé. Le gestionnaire de l’aéroport de Dorval s’est prévalu de son droit de poursuite pour exiger des Pollués de Montréal-Trudeau un remboursement d’une partie de ses frais judiciaires.

Les administrateurs des Pollués de Montréal-Trudeau, qui luttent contre le bruit des avions dans le ciel de la métropole, ont été convoqués devant le juge Serge Gaudet jeudi. Ils devront payer 20 000$.

«ADM a décidé de se prévaloir du droit de demander une réparation additionnelle, tel qu’autorisé dans le jugement rendu par la Cour supérieure le 6 août, pour compenser partiellement les coûts liés à la contestation des procédures abusives des demandeurs et décourager l’utilisation injustifiée des ressources judiciaires», a indiqué dans un courriel la directrice des affaires corporatives et des relations médias, Anne-Sophie Hamel.

Pour faire face aux éventuelles réclamations de leur adversaire, les Pollués de Montréal-Trudeau avaient lancé début septembre une campagne de sociofinancement pour récolter 50 000$. Celle-ci n’a pas atteint le résultat escompté et a permis d’amasser difficilement un peu plus de 4000$.

Étrange selon les Pollués de Montréal-Trudeau

Dans un communiqué, les Pollués qualifient les démarches d’ADM d’étranges, précisant qu’ils ont simplement soumis des questions à la Cour supérieure sur l’agrandissement de 2,5 milliards de dollars de l’aérogare sans études d’impacts préalables. Cette requête a été jugée «prématurée et théorique» dans la mesure où le projet ne serait concrétisé qu’en 2030.

Avec sa poursuite, ADM souhaite «rembourser une minime partie des frais d’honoraires encourus pour ce dossier précis, qui se sont élevés à plus de 130 000$» pour contrer les «menaces répétées des Pollués depuis 2012», précise Mme Hamel.

Ceux-ci avaient remporté une victoire en 2018 quand la Cour supérieure avait autorisé leur action collective contre les nuisances sonores des avions. En cas de jugement favorable, des milliers de Montréalais des quartiers survolés par les corridors aériens pourraient recevoir une compensation financière.

1008

Nombre de plaintes compilé par ADM pour le bruit des avions formulées par 80 personnes en juin de cette année. De ce total, on dénombre 48 vols de nuit ainsi que 25 avions qui ont survolé Montréal avant 7h.

Articles similaires