Ahuntsic-Cartierville

Le parc à chiens du parc Jean-Martucci survivra-t-il ?

Photo: Anaïs Amoros / Métro

En mai dernier, l’Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a aménagé un parc à chiens temporaire au parc Jean-Martucci. Un projet pilote qui permet aux animaux de courir librement sans nuire aux joueurs de baseball sur le terrain.

«Je trouve ça très positif, les chiens se rencontrent et leurs maîtres aussi», se réjouit Gabriel Ethier, qui accompagne son petit-fils au parc.

Ce dernier, âgé de 11 ans, se satisfait de pouvoir venir promener son chien nommé Boule de neige. Sa famille et lui se rendent au minimum deux fois par jour au parc Jean-Martucci, parfois trois les fins de semaine.

«C’est un peu un club social, mentionne M. Ethier. C’est un échange, un bon lien.» Pour cet aîné, qui consolide son rapport avec son petit-fils en venant au parc, le parc à chiens constitue un lieu de rassemblement pour les chiens, mais aussi pour leurs maîtres.

«Les chiens se reconnaissent et les gens aussi, dit-il en riant. Tout le monde est très content. On espère que ça va durer.»

Un espace canin pour maintenir le parc propre

Gabriel Ethier estime que les équipements présents dans l’espace canin vont permettre d’améliorer la propreté du parc. «Les chiens ont des besoins, et s’il n’y a pas d’espace dédié, personne ne les ramasse. Ici, c’est équipé. Il y a une éducation communautaire qui se crée», croit-il.

Depuis l’aménagement d’un espace pour les chiens dans ce parc d’Ahuntsic, les plaintes relatives aux chiens non tenus en laisse ont considérablement diminué, selon la mairesse Émilie Thuillier. «Les propriétaires de chiens ont un endroit où laisser leur animal sans laisse; ça rend les parcs plus sécuritaires.»

Mais le parc à chiens survivra-t-il? C’est la question que Gabriel Ethier et son petit-fils se posent. Une pétition, signée par Gabriel et d’autres riverains, a permis l’ouverture temporaire du parc en tant que projet pilote. Mais cela ne satisfait pas tout le monde.

En effet, avant l’ouverture de cet espace canin, les chiens couraient sur le terrain de baseball. Mais des plaintes avaient amené l’Arrondissement à interdire les chiens en tout temps sur ce terrain, notamment afin d’assurer la sécurité des joueurs.

Un désaccord exprimé et d’autres solutions envisagées

Des riverains n’approuvant pas l’existence du parc à chiens ont proposé des solutions de remplacement au parc Jean-Martucci. Mais celles-ci n’ont pas été concluantes. Le boisé Saint-Sulpice, par exemple, n’est pas une option envisageable puisqu’il est un «lieu de conservation de la nature».

«On nous a proposé le terrain Claude-Robillard, mais il est plein et, en plus, il est géré par la Ville-centre», explique la mairesse Thuillier. Le parc Frédéric-Back n’est pas non plus du ressort de l’arrondissement. «On a fait une demande à la Ville-centre pour avoir un parc à cet endroit, mais nous n’avons pas encore reçu de réponse, donc on ne peut pas avancer sur ce dossier-là à court terme», poursuit-elle.

Le parc Jean-Martucci reste la meilleure option envisageable pour le moment. «Tous les autres, à part celui du domaine Saint-Sulpice, sont plus petits, donc on est toujours trop près des résidences», soutient la mairesse. En attendant les consultations publiques de cet automne sur le parc Jean-Martucci et ses aménagements, dont le parc à chiens, ce dernier survivra cet été dans le parc.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Ahuntsic-Cartierville.

Articles récents du même sujet