Soutenez

31e Défi sportif AlterGo : au-delà de toutes limites

Ils étaient plus de 500 élèves au lancement, le 28 avril, du 31e Défi sportif AlterGo au complexe Claude-Robillard à Ahuntsic. Un échantillon des 5200 athlètes, de l’élite et de la relève, attendus pour des compétitions qui se déroulent jusqu’au 4 mai, sous le slogan Plus que des athlètes.

Le niveau de participation a atteint un record, en hausse de 660 sportifs pour – le volet scolaire – par rapport au précédent Défi sportif. Un chiffre dont peut s’enorgueillir l’organisation, mais qui, pour Monique Lefebvre, fondatrice et directrice de AlterGo depuis 1981, renseigne surtout sur le nombre invisible d’enfants avec des handicaps ou des limitations qui ne participent pas aux activités sportives. « Il y en a encore plus à aller chercher, observe-t-elle. Cela indique encore que lorsqu’un enfant a des limitations, on l’envoie à la bibliothèque. On s’aperçoit qu’il nous reste un travail immense à faire. »

Les organisateurs ont mis de l’avant une campagne québécoise pour convaincre le plus grand nombre d’éducateurs, de parents et d’enfants à participer à cet événement. C’est ainsi que plus de 90 écoles de 12 régions du Québec sont représentées au Défi sportif AlterGo.

Si dans les écoles spécialisées, notamment à Montréal, la démarche peut sembler facile, en région, il faut regrouper les enfants de plusieurs établissements scolaires en délégation.

Combien d’enfants espère accueillir Mme Lefebvre l’année prochaine? « On voudrait sûrement en avoir 1000 de plus, dit-elle en riant. Ce sont nos premières années. On se reparlera dans 30 ans du chemin parcouru. »

Pas de limites

« Je crois que nous avons tous des limites, qu’elles soient physiques, intellectuelles ou financières. Tout le monde a des défis à relever », constate Luca « Lazylegz » Patuelli, porte-parole du Défi sportif AlterGo avec l’ex-athlète paralympique Chantal Petitclerc.

« Quand on veut quelque chose, on est tous capable de réussir à l’atteindre, on doit juste trouver des façons pour y arriver », énonce-t-il.

Luca « Lazylegz » est le fameux danseur de Breakdance sur béquilles qui fait rougir de honte ceux qui ont deux jambes fonctionnelles. Né il y a 30 ans avec l’arthrogrypose, une maladie rare qui lui provoque des raideurs multiples des articulations et une faiblesse musculaire. Il est diagnostiqué à l’âge de 8 ans pour une scoliose, une courbure anormale de sa colonne vertébrale qui atteint les 70 degrés à ses 13 ans. Il passe alors 16 fois entre les mains des chirurgiens. Huit de ses vertèbres ont été fusionnées et une tige de titane maintient sa colonne vertébrale droite en permanence.

En plus de la danse à très haut niveau, Luca « Lazylegz » pratique la natation compétitive, le saut en tremplin, le ski alpin, l’équitation, la voile et la planche à roulettes.

« C’est la septième fois que je participe au Défi sportif AlterGo. Je venais pour donner des spectacles et convaincre les jeunes qui ne veulent pas faire de sport de danser à la place », explique-t-il.

Il contribue beaucoup au rayonnement de Choisir de gagner, un programme parallèle d’AlterGo qui encourage les jeunes avec une limitation fonctionnelle à adopter, partout au Québec, de saines habitudes de vie.

Outre les compétitions qui se déroulent au complexe Claude-Robillard, les athlètes s’affronteront sur plusieurs sites à Montréal ainsi qu’à Longueuil et Boucherville.

Plus d’information sur : www.defisportif.com

Le incontournables du Défi sportif AlterGo

Le jour de clôture du Défi sportif AlterGo, le 4 mai, se tiendra à 12 h, la Super Finale de volley-ball assis, au complexe sportif Claude-Robillard.

Il sera également possible aussi de suivre, sur le même site des athlètes de près de 15 pays lors du Grand Prix d’escrime en fauteuil roulant à partir du 1mai.

Par ailleurs, les meilleurs athlètes de Boccia rivaliseront lors du World Open de Boccia sanctionné par la BISFed (Fédération internationale de Boccia). Une première au Canada. Les compétitions se déroulent du 2 au 4 mai à l’aréna Maurice-Richard (parc Olympique).

On pourra assister, à partir du 1er mai, au Championnat canadien de curling en fauteuil roulant qui se tient pour la première fois au Québec à l’aréna Gilles-Chabot, à Boucherville.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.