Côte-des-Neiges & NDG
14:43 24 mars 2021 | mise à jour le: 24 mars 2021 à 14:46 temps de lecture: 3 minutes

Le compostage se fera dans les grands immeubles d’ici 2025

Le compostage se fera dans les grands immeubles d’ici 2025
Photo: Josie Desmarais/MétroJean-François Parenteau fait appel à la participation citoyenne.

La collecte des résidus alimentaires dans les immeubles résidentiels de neuf logements et plus, ainsi que dans certaines institutions et commerces ciblés (ICI) sera déployée d’ici l’automne 2021 dans six arrondissements de Montréal.

Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Pierrefonds-Roxboro, Rosemont-La Petite-Patrie, Saint-Léonard, Saint-Laurent et LaSalle sont actuellement concernés par cette mesure.

«En ce moment, le nombre de demandes est élevé pour la collecte. Les gestionnaires de copropriétés et les jeunes nous appellent en grand nombre. On demande aux gens d’embarquer dans le mouvement», a affirmé Jean-François Parenteau, responsable de l’environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal.

La mise en place d’un système de collecte des matières organiques sur l’ensemble de l’île de Montréal devrait venir à terme en 2025. C’était l’un des points majeurs du Plan directeur de gestion des matières résiduelles 2020-2025 (PDGMR). À terme, ce sont 350 000 logements et 30 000 institutions et commerces ciblés devraient bénéficier de la collecte une fois par semaine.

Depuis l’an dernier, la collecte est accessible à 600 000 immeubles de 8 logements et moins ainsi que dans plus de 90 établissements scolaires.

Les projets pilotes dans quatre arrondissements annoncés par la Ville en 2019 «pourront également reprendre, permettant d’adapter le déploiement à venir d’ici 2025 dans d’autres secteurs complexes.

Bacs

Les immeubles de 9 logements et plus recevront des bacs bruns de 240 litres pour l’extérieur. Chaque logement recevra, pour sa part, un bac de comptoir pour la cuisine de 7 litres qui sera accompagné d’instructions.

«On examine plusieurs avenues quant aux bacs communs, qu’ils soient semi-enfouis, ou même dans une chambre froide. Une chose est certaine, on sait que le déploiement d’un gros bac brun pour chaque unité, ce n’est pas possible», a souligné Jean-François Parenteau.

Souligné dans le Plan climat, la Ville de Montréal souhaite devenir carboneutre d’ici 2055. La collecte des résidus alimentaires contribuerait, à elle seule, à réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

La Ville prévoit utiliser et distribuer gratuitement aux citoyens le compost produit à partir des résidus alimentaires, entre autres, pour leur jardinage.

Sensibilisation

Des organismes locaux seront chargés de stimuler la participation citoyenne, notamment en réalisant des activités d’information.

«Il reste une crainte auprès d’une certaine partie de la population réfractaire, mais on va faire appel aux gens pour qu’ils participent avec les groupes d’écoquartiers et la publicité», souligne Jean-François Parenteau.

Articles similaires