Côte-des-Neiges & NDG
05:00 20 mai 2021 | mise à jour le: 20 mai 2021 à 14:11 temps de lecture: 3 minutes

Nouveau dénouement pour l’église St-Columba

Nouveau dénouement pour l’église St-Columba
Photo: Ville de MontréalPlan de la nouvelle bâtisse au coin des avenues Hingston et Notre-Dame-de-Grâce.

Les élus ont voté en faveur du nouveau projet de l’église St-Columba l’amenant donc à la séance de consultation. C’est la mairesse de l’arrondissement Mme Sue Montgomery qui a tranchée pour l’avancement de la construction.

Mme Popeanu a été l’une des trois élus à voter contre le projet avec ses homologues Peter McQueen et Christian Arsenault de Projet Montréal. Les politiciens appuyant la construction sont Marvin Rotrand, Lionel Perez ainsi que la mairesse Sue Montgomery, qui a utilisé son vote prépondérant pour faire avancer le projet.

L’église, située au coin des avenues Hingston et Notre-Dame-de-Grâce, doit être démolie et sa salle paroissiale sera réaménagée. C’est le nouveau dénouement qu’a connu la bâtisse au conseil d’arrondissement du 6 avril. Le plan révisé des promoteurs incluant dix unités de condominium, une mezzanine et un stationnement sous-terrain accueillant dix véhicules a été approuvé.

La mezzanine et l’histoire architecturale demeurent toujours un problème. «Le stationnement sous-terrain, en plus de fragiliser les bâtiments avoisinants ne correspond pas au paysage architectural», clame l’élue de Côte-des-Neiges Magda Popeanu. Même si une majorité de citoyens sont pour les travaux, Mme Popeanu veut être certaine d’écouter tout le monde.

«Il faut faire une analyse de la situation de nos églises dans l’arrondissement, parce que ça va nous rattraper.» –Magda Popeanu

«Les promoteurs écoutent ceux qui sont pour le projet. C’est extrêmement important pour moi de reconnaitre ces bâtiments au niveau patrimonial, historique et sociocommunautaire. Il faut une plus grande acceptabilité sociale pour que ça soit valide», note-t-elle. La mezzanine est un problème pour plusieurs résidants avoisinant, même si le promoteur l’a réduite dans son plus récent devis.

Répondre au besoin

Sue Montgomery a choisi d’aller de l’avant malgré l’opposition de la conseillère.

«La majorité des citoyens sont pour. Les résidents sont tannés d’avoir un bâtiment comme ça dans le coin et en plus, on a vraiment besoin de logements», explique-t-elle.

«Je suis pour le projet, l’église est désormais une horreur. Les maisons vont bien convenir au quartier» dit la résidente du quartier impliquée dans le groupe de citoyen, Wendy Thomas. La citoyenne Ann Robertson va dans le même sens. «L’église est abandonnée depuis des années, c’est un risque de feu. Nous avons besoin de maisons pour soutenir nos entreprises et nos restaurants locaux», explique-t-elle.

Pour la suite, plusieurs scénarios sont envisageables. Dans le cas où 170 personnes signent une pétition contre le projet, il y aurait référendum. C’est d’ailleurs à cette étape que les démarches ont cessé en 2016. Dans le cas où les citoyens ne se manifestent pas, un registre s’ouvrirait pour poursuivre les démarches. Les coûts et la date des travaux sont toujours inconnus.

9

L’église ne réalise plus d’activités depuis 9 ans.

Articles similaires