Hochelaga-Maisonneuve

Une association de piétons et cyclistes sera créée dans l’arrondissement

Photo: Archives TC Media

Afin de promouvoir la pratique cycliste et piétonne et de porter les dossiers de la sécurisation des axes routiers de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, une association locale va voir le jour le 11 mars. Plusieurs dossiers ont déjà été ciblés par les membres fondateurs.

L’amélioration de la cohabitation aux abords des édicules de la STM à Honoré-Beaugrand et Pie-IX, la sécurisation des traverses de l’A-25, le déneigement des supports à vélo ou la mise en place de trajets protégés pour les écoliers font notamment partie des priorités de cette future association des piétons et cyclistes de MHM.

La création de cette assemblée locale s’inscrit dans un mouvement général à Montréal. Sous l’impulsion de la coalition vélo de Montréal, des associations similaires ont vu le jour récemment dans Rosemont–La Petite-Patrie, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et le Plateau-Mont-Royal, alors qu’il en existe déjà depuis plusieurs années dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Westmount.

«C’est sur le terrain que les choses peuvent changer et cela multiplie nos forces», pense Nickolas Gagnon, porte-parole de l’association des piétons et cyclistes de MHM qui lance cette initiative avec deux autres citoyens du quartier.

De manière plus globale, M. Gagnon pense que ce nouveau rassemblement local aura pour rôle d’intéresser les décideurs aux enjeux qui concernent les usagers vulnérables.

«L’objectif est d’influencer autant l’arrondissement que les organismes publics, comme la STM, ou les entreprises aux bienfaits de la mobilité active et à la sécurité de ceux qui se mouvront à pied ou à vélo», précise-t-il.

Avec le changement d’administration lors des dernières élections municipales dans l’arrondissement, les trois cofondateurs de l’association espèrent recevoir un écho favorable du pouvoir politique. Le renforcement de la mobilité active figurait d’ailleurs parmi les promesses de campagne de Projet Montréal.

«Il faudra qu’ils prennent des grandes mesures et pas des petits pas. On va leur assurer qu’ils ont le soutien des cyclistes et piétons de l’arrondissement. Un budget, c’est à celui qui sera capable de tirer la couverture le plus de son bord. On veut prendre l’argent, on veut des investissements en mobilité active, on veut plus de saillies de trottoirs et plus de verdure», énumère M. Gagnon.

Accueil favorable
Interrogé par TC Media, le maire de l’arrondissement Pierre Lessard-Blais a salué la création de cette association.

«On est une administration favorable à l’implication citoyenne et à la démocratie participative. Il y a parmi les membres fondateurs des gens qui sont très mobilisés dans l’arrondissement et j’ai hâte de les rencontrer pour discuter de ces dossiers», a indiqué M. Lessard-Blais.

Par ailleurs, les fondateurs de cette association des piétons et cyclistes assurent qu’elle n’est pas créée pour être en opposition avec les automobilistes, mais simplement pour assurer un partage plus juste et sécuritaire de la route.

«L’automobile est nécessaire, mais il nous faut des alternatives. Le but n’est pas d’augmenter la part modale vélo et piéton en mettant des bâtons dans les roues des automobiles, mais en promouvant les vélos et les piétons», conclut Nickolas Gagnon.

Le lancement de l’association des piétons et cyclistes de MHM aura lieu le dimanche 11 mars à 13h au Café chez Nicolas, 4835 rue Sainte-Catherine Est.

Articles récents du même sujet