Hochelaga-Maisonneuve

Des arrondissements certifiés « amis des enfants »

Des arrondissements certifiés « amis des enfants »
La présidente du CAMF Doreen Assaad, en compagnie du Maire de MHM Pierre Lessard-Blais et la conseillère de Ville du district d’Étienne-Desmarteau dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie Stéphanie Watts. Crédits : Naomie Gelper

La Ville de Montréal compte dorénavant huit arrondissements à être accrédités Municipalité amie des enfants, un titre qui vient avec des engagements contribuant au développement global de l’enfant.

L’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve a profité de la Journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, pour renouveler son accréditation, tout comme la Ville de Montréal qui est certifiée depuis 2016.

Les arrondissements de Rosemont-La Petite-Patrie, Lachine, Outremont et Saint-Léonard joignent quant à eux le réseaux des Municipalités amies des enfants (MAE). Les arrondissements de Saint-Laurent et Verdun font aussi partie du réseau qui fête son 10e anniversaire cette année.

Le Québec est le seul endroit en Amérique du Nord qui dispose du programme international de l’UNICEF Villes amies des enfants. La province compte dorénavant 67 municipalités, huit arrondissements et deux municipalités régionale de comté (MRC) accréditées. À l’échelle mondiale, ce sont 3 500 Villes et communautés réparties dans 40 pays qui en font partie.

En participant au programme MAEles municipalités s’engagent à respecter les droits de l’enfants et à offrir un environnement dans lequel leurs opinions, leurs besoins et leurs priorités font partie intégrante des décisions, des politiques et des programmes publics, a expliqué Doreen Assaad, la présidente du Carrefour action municipale et famille (CAMF).

Les quatre arrondissements nouvellement certifiés MAE ont annoncé des engagements concrets pour améliorer la qualité de vie des enfants et des familles.

La conseillère de Ville du district d’Étienne-Desmarteau dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie Stephanie Watts a indiqué que l’arrondissement avait pour objectif de créer une « rue-école », c’est-à-dire une rue fermée mise au service de la communauté.

De son côté, la conseillère d’Outremont Fanny Magini a indiqué que l’arrondissement réalisera un plan de développement culturel. « Nous prévoyons rénover deux de nos mini-parcs et nous nous engageons à investir massivement dans la rénovation de nos équipements sportifs », a-t-elle ajouté. 

À Saint-Léonard, les enfants de 14 ans et moins représentent 20% de la population, soit la plus grande proportion sur le territoire montréalais. « Nous avons mis de l’avant plusieurs projets et déployé de nouveaux services pour favoriser l’accessibilité des jeunes et des familles aux activités culturelles, sportives et récréatives », a mentionné le Maire de l’arrondissement Michel Bissonnette. Il a ajouté que le Plan d’action enfants et familles de Saint-Léonard et la Politique de l’enfant seront adoptés par le Conseil municipal le 2 décembre prochain.

L’animateur aux sports, loisirs et développement social de l’arrondissement de Lachine Luc Robillard a quant à lui annoncé l’engagement de l’arrondissement à soutenir les travaux d’aide à la petite enfance et jeunesse dans sa planification stratégique en réussite éducative.

L’arrondissement MHM qui était la première municipalité accréditée MAEen 2009, renouvelle pour une quatrième fois son accréditation. L’arrondissement a notamment lancé, en 2015, une certification Amie des enfants qui s’est étendu à plus de 200 commerces. Cette certification reconnaît les établissements, les entreprises et les organismes qui tiennent compte des besoins des enfants particulièrement ceux des 0 à 5 ans dans leur installations et services.