Hochelaga-Maisonneuve
16:08 20 avril 2020 | mise à jour le: 21 avril 2020 à 15:46 temps de lecture: 2 minutes

Tricot Solidaire, une initiative qui «réchauffe les cœurs» à MHM

Tricot Solidaire, une initiative qui «réchauffe les cœurs» à MHM
Photo: ArchivesTous les items tricotés serviront à réchauffer les personnes en situation d’itinérance.

Dans le cadre du projet Tricot Solidaire porté par l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et deux employées de la bibliothèque Maisonneuve, une soixantaine de tricoteuses et de crocheteuses fabriquent des vêtements chauds pour la halte repos de l’aréna Francis-Bouillon.

Aide-bibliothécaire à la Bibliothèque Maisonneuve, Sylvie Lavoie, souhaitait se rendre utile le temps du confinement.

Parce que les magasins de seconde main sont fermés, elle a eu l’idée de tricoter des tuques pour «réchauffer la tête et le cœur» des gens dans le besoin. «J’avais beaucoup de balles de laine en attente, raconte celle qui tricote depuis toujours. J’ai joint l’utile à l’agréable.»

Mme Lavoie a parlé de son initiative à sa collègue, la chef de section des bibliothèques Maisonneuve et Hochelaga, Marie-Eve Leprohon, dans un courriel. «Ça a fait boule de neige et ça a fait un beau bonhomme», raconte Sylvie Lavoie.

À l’aréna Francis-Bouillon où est installée une halte repos pour accueillir des personnes en situation de précarité extrême, des gens arrivent sous-habillées pour la saison, a appris Marie-Eve Leprohon. «Ils viennent chercher des services et ils n’ont pas de bas dans les pieds, explique-t-elle. J’ai pensé à l’initiative de Sylvie Lavoie.»

Communauté de tricot

Après avoir constaté qu’il y avait un besoin dans la communauté, toute une équipe de gens s’est mobilisée pour le combler, indique Mme Leprohon. «Il y a eu un effet domino vraiment positif», dit-elle.

La médiatrice culturelle et chargée de projet culture à l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Marie-Laure Robitaille, a contacté différents organismes du quartier. «Elle a tissé des liens avec la communauté de tricot dans MHM», soutient Marie-Eve Leprohon.

Le club Tricot-Thé de la bibliothèque Langelier, ainsi que les tricoteuses et les crocheteuses du Chez-Nous de Mercier-Est ont répondu positivement à l’appel.

En tout, environ une soixantaine de personnes s’affairent à fabriquer des tuques, des bas et des foulards. Le tout devrait être remis cette semaine aux responsables du centre de jour de l’aréna Francis-Bouillon.

775

Les tricoteuses et les crocheteuses du Chez-Nous de Mercier-Est ont fait un don d’une valeur de 775$ en tuques, bas et foulards destinés au centre de Jour de l’aréna Francis Bouillon.

Articles similaires