Hochelaga-Maisonneuve

Une entreprise d’Hochelaga profite de la manne des masques

La fondatrice de Bigarade, Geneviève Lorange, dans son atelier. Photo: Gracieuseté

L’entreprise de literie Bigarade basée à Hochelaga-Maisonneuve utilise son atelier de couture pour produire des masques de protection en coton.

Entre le 11 et le 21 avril, l’entreprise Bigarade a vendu 80 000 masques, indique la fondatrice, Genevieve Lorange.

À l’origine, le modèle de masque développé par Mme Lorange était destiné à sa belle-sœur, travailleuse-social. «Ça a commencé avec de bonnes intentions pour l’aider, maintenant on vend des masques partout à travers le Québec», se réjouit-elle.

Puisqu’ils s’attachent derrière la tête plutôt que derrière chaque oreille, les masques de Bigarade sont plus «ergonomiques» et «confortables», estime l’entrepreneure.

Pour mieux répondre à la demande croissante de matériel, Mme Lorange est actuellement à la recherche d’autres ateliers de couture qui peuvent se joindre à son équipe pour la production.

Les masques de Bigarade sont disponibles en commande sur internet pour les travailleurs essentiels, mais aussi pour le grand public.

20

L’équipe de production chez Bigarade est déjà passée de cinq à vingt personnes depuis la crise.

Articles récents du même sujet