Hochelaga-Maisonneuve
18:04 27 janvier 2021 | mise à jour le: 28 janvier 2021 à 11:05 temps de lecture: 3 minutes

Deux projets de logements financés dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Deux projets de logements financés dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve
Photo: Naomie Gelper/Métro MédiaL’accès à un logement abordable est un défi pour un bon nombre de Montréalais.

Deux projets de logements dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve seront financés par l’Initiative pour la création rapide de logements (ICRL).

Annoncée le 21 janvier, cette initiative financée par Ottawa octroie 56,8 M$ à la Ville de Montréal et permettra de réaliser douze projets de logements en douze mois dans la métropole, pour un total de 263 unités.

Sur le lot, 42 unités de logement seront construites dans cet arrondissement grâce à une enveloppe totalisant 2 970 450$.

Le premier est un projet d’une maison de chambres de 15 places chapeauté par Les Habitations Loge-Accès de la Société d’habitation populaire de l’Est de Montréal (SHAPEM) et l’entreprise d’économie sociale Bâtir son quartier.

La maison de chambres, située sur la rue Sainte-Catherine, face au square Dézéry dans Hochelaga, est considérée comme insalubre et non sécuritaire et est inoccupé depuis plus de deux ans, selon le coordonnateur du développement de Bâtir son quartier, Jean-François Gilker.

L’objectif est donc de rénover l’immeuble, tout en gardant sa «saveur» patrimoniale, afin qu’il puisse à nouveau accueillir des locataires. Sur les 3 M$ prévus pour l’arrondissement, 901 200$ ont été réservés pour ce projet.

La Maison Lacordaire

Le deuxième projet, baptisé La Maison Lacordaire, est mené par le Centre NAHA, un organisme sans but lucratif d’habitation venant en aide aux hommes en difficultés ayant vécu des problèmes d’itinérance ou à risque d’itinérance.

Ce projet ne date pas d’hier, comme l’explique la directrice générale du centre communautaire, Norma Drolet.

«C’est un projet qui date de six ans. Ce projet ne s’était jamais réalisé faute de financement adéquat.» – Norma Drolet, DG du Centre NAHA

La Maison Lacordaire relevait au départ du programme Accès Logis de la Société d’habitation du Québec, géré par la Ville de Montréal. L’OBNL croyait que le financement serait issu de ce programme jusqu’à l’annonce du 21 janvier.

«C’est vraiment inattendu, raconte Mme Drolet. C’est un one shot, si je peux dire. Le fédéral ne met pas en place un programme d’habitation qui va revenir à chaque année.»

Selon cette entente, Québec financera de son côté le supplément au loyer afin que les locataires déboursent seulement 25% de leurs revenus pour se loger.

Les 27 unités de logement prévues prendront la forme de studio et seront situées au 2460 rue Lacordaire, dans le quartier de Longue-Pointe.

Le projet nécessitera la démolition du bâtiment actuel se trouvant à cet emplacement. Un appel d’offres a été lancé et une décision sera prise à ce propos le 2 février, précise la DG, ajoutant que la Ville de Montréal complétera le financement.

Réagissant à cet enjeu, la députée fédérale d’Hochelaga, Soraya Martinez Ferrada, a déclaré que la construction de logements sociaux et abordables est essentielle pour le développement de l’Est.

«Les quartiers urbains ont des besoins criants en logement et l’embourgeoisement est bien réel.»

Selon l’élue, il est primordial d’augmenter rapidement le parc immobilier de logements pour les populations les plus vulnérables.

Articles similaires