Hochelaga-Maisonneuve
18:50 14 avril 2021 | mise à jour le: 15 avril 2021 à 13:11 temps de lecture: 4 minutes

Parcs dans MHM: aussitôt nettoyés, aussitôt sales

Parcs dans MHM: aussitôt nettoyés, aussitôt sales
Photo: Jason Paré/Métro MédiaGuillaume Bourgeois ramasse dans ses temps libres les mégots cigarettes dans la parc Lalancette.

Il n’est pas facile de maintenir la propreté des parcs à Montréal, surtout lorsqu’ils sont bondés comme ils le sont en cette période de pandémie. Parlez-en avec Audrey Tessier, l’une des instigatrices de l’Opération Nettoyage de l’Est, lancée en mars dernier.

«La première fin de semaine qu’on est sorti, on est allé récupérer 600 livres de déchets aux parcs Lalancette et Préfontaine, raconte Audrey. Quand on est revenues quatre jours plus tard, les poubelles débordaient.»

Elle trouve ça un peu désespérant de faire du ménage pendant plusieurs heures, de mobiliser des gens, «pour un résultat qui est quasiment inexistant».

Il y a un gros travail de sensibilisation qui doit être fait, selon elle.

Audrey Tessier, Annie Létourneau et Alissa Bonnie Mccallum ont créé leur groupe lorsque les écoquartiers ont refusé de leur distribuer du matériel de nettoyage à cause de la pandémie.

«Les écoquartiers ne voulaient pas nous prêter du matériel parce que la Ville considère que c’est un rassemblement d’aller nettoyer les parcs», raconte Audrey.

Rappelons que les corvées de nettoyage ont été annulées pour cette raison au printemps 2020.

Joint par Métro, la chargée de projet en Écoresponsabilité des Programmes éco-quartiers chez Y’a quelqu’un l’Aut’bord du Mur, Claire Lujan, explique que lorsqu’Audrey et Annie les ont contacté, «nous n’avions pas encore la confirmation de la procédure pour les corvées de propreté cette année.»

Selon Mme Lujan, cela n’avait rien à voir avec l’interdiction des rassemblements, puisque ceux-ci sont permis jusqu’à huit personnes. Dès que le tout s’est confirmé, l’éco-quartier les a recontactée et leur a proposé d’emprunter du matériel, essentiellement des sacs à poubelle et des pinces.

Pour ce qui est des gants, des masques, du désinfectant et même des boites à seringues, Opération Nettoyage de l’Est a reçu des dons de la pharmacie J-M Weibel, située sur la rue Hochelaga.

«Ça nous a permis d’opérer de façon saine et sécuritaire. C’est vraiment génial.»

Problème de collecte

Audrey croit que la Ville devrait augmenter la fréquence de collecte des déchets et le nombre de poubelles sur le domaine public. Ainsi, les gens qui veulent jeter convenablement leurs déchets pourraient le faire, «mais là, ils n’ont pas la possibilité», avance-t-elle.

«Au parc Lalancette, il y avait tellement de déchets le week-end dernier que les gens les accumulaient autour des poubelles. Les poubelles débordaient et après ça, ça partait au vent.»

Interrogé par Métro, l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve a indiqué qu’une équipe a été ajoutée pour la collecte des déchets dans les parcs, portant à trois le nombre d’équipes.

«Cela permet à l’arrondissement de repasser deux fois par jour aux endroits les plus fréquentés», précise le chargé de communication de MHM, Vincent Fortin.

Des poubelles auraient également été ajoutées et «d’autres ajouts de paniers sont prévus dans les deux prochaines semaines pour répondre à la fréquentation accrue des parcs de l’arrondissement.»

Enfin, une attention particulière serait portée au ramassage la fin de semaine, puisque l’achalandage important ralentit les opérations des équipes de l’arrondissement.

Les mégots de cigarettes jetés au sol sont également un problème dans les parcs. À peine 24h après le nettoyage des parcs Morgan et Hochelaga, le travail était à recommencer, déplore Audrey.

Opération nettoyage de l’Est prévoit faire d’autres nettoyages dans les prochaines semaines, mais l’objectif final d’Audrey, «c’est que la Ville se prenne en main.» Selon elle, ce n’est pas normal que ce soient des bénévoles qui doivent gérer les déchets.

Selon les informations obtenues auprès de l’arrondissement, des cendriers supplémentaires seront installés sur les rues Ontario, Sainte-Catherine, Des Ormeaux et Hochelaga. En revanche, aucun parc n’a été mentionné.

Ce texte a été modifié après sa publication afin d’inclure la réponse de Y’a quelqu’un l’Aut’bord du Mur.

Articles similaires