Hochelaga-Maisonneuve
11:34 19 avril 2021 | mise à jour le: 19 avril 2021 à 17:06 temps de lecture: 2 minutes

Hôpitaux de l’est de Montréal: QS exige une réunion d’urgence

Hôpitaux de l’est de Montréal: QS exige une réunion d’urgence
Photo: Josie Desmarais/MétroVincent Marissal, député de Québec solidaire.

Le député de Rosemont, Vincent Marissal, presse le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, de convoquer une réunion d’urgence afin de trouver des solutions rapides pour redresser la situation dans les hôpitaux de Maisonneuve-Rosemont et Santa Cabrini.

Cette demande est faite alors que la troisième vague frappe de plein fouet les salles d’urgences des centres hospitaliers du CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal et dans la foulée d’une éclosion de COVID-19 dans une unité de l’Hôpital Santa Cabrini.

«Pénurie de main-d’œuvre chronique, temps supplémentaire obligatoire, démissions en bloc, vétusté des installations : la situation dans les salles d’urgence de l’est de Montréal est devenue hors de contrôle», constate M. Marissal.

Rappelant le cas d’une septuagénaire qui a récemment passé neuf jours sur une civière aux urgences de l’Hôpital Santa Cabrini par manque de lits, le député de Québec solidaire considère que l’heure est grave.

«Si on veut éviter une catastrophe dans ces établissements, il faut trouver des solutions rapidement», déclare-t-il.

Le député de Rosemont demande au ministre Christian Dubé de convoquer une réunion d’urgence réunissant les élus locaux, les intervenants du CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal, les porte-parole du personnel soignant et les représentants syndicaux des établissements touchés afin d’identifier rapidement des pistes de solution pour redresser la situation.

Les démissions d’infirmières et de soignantes se multiplient depuis des mois à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et à l’Hôpital Santa Cabrini, celles-ci se tournant vers les agences de placement ou vers d’autres CIUSSS sur le territoire montréalais

«Visiblement, il y a des problèmes de gestion au CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal. Le ministre doit prendre acte de la situation et rassembler les principaux intervenants autour de la table avant qu’on se retrouve carrément en bris de service. Une fois qu’on a posé un diagnostic, c’est le devoir des élus de trouver le remède», fait valoir M. Marissal.

Selon les chiffres d’Index-Santé du 19 avril, le taux d’occupation des civières de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont était de 156%, tandis que celui de Santa Cabrini était de 111%. Dix-huit patients ont passé plus de 48h sur une civière à l’urgence de Maisonneuve-Rosemont, et dix à Santa Cabrini.

Articles similaires