Hochelaga-Maisonneuve

Une pièce satirique sur les rapports entre autochtones et allochtones

Ce sont Violette Chauveau et Étienne Thibeault.
La pièce AlterIndiens sera présentée du 7 au 25 septembre. Photo: Gracieuseté/Jean-François Brière

La pièce AlterIndiens, œuvre proposant une lecture satirique des rapports entre autochtones et allochtones, sera présentée au Théâtre Denise-Pelletier du 7 au 25 septembre.

Troisième pièce que les Productions Menuentakuan présente à la Salle Fred-Barry, AlterIndiens a été écrite par l’auteur ojibwé Drew Hayden Taylor et traduit par le Wendat Charles Bender, également comédien dans la pièce et codirecteur artistique de Manuentakuan.

Xavier Huard signe la mise en scène, promettant de dynamiter les idées reçues et d’offrir un espace de rencontres et de débats sains.

«Drew Hayden Taylor est l’un de ces auteurs qui, grâce à ses fines stratégies humoristiques, réussit à transmettre des idées qui dérangent tout le monde. On dirait presque qu’il propose que le gouffre qui nous sépare les uns des autres est notre unique lien», explique le metteur en scène.

«À mes yeux, AlterIndiens est une œuvre sur la dissidence.»

Xavier Huard, metteur en scène

D’abord prévue en mars 2020, cette création théâtrale marquera la réouverture de la Salle Fred-Barry après une année de pandémie.

On y suit un couple composé de Gabriel, un jeune homme rêvant d’écrire le premier best-seller de science-fiction autochtone, ainsi que Corinne, une femme d’origine juive enseignant la littérature autochtone à l’université.

Lors d’un souper avec des amis, le couple sera confronté à deux clichés sociaux à l’extrême l’un de l’autre: les «chums» autochtones activistes radicaux de Gabriel et les amis intellectuels environnementalistes et végétaliens de Corinne.

Présenté comme «sitcom politique», la pièce souhaite ouvrir les barrières culturelles et laisser entrer avec son humour doux-amer l’effronterie comme l’indignation.

En plus de Charles Bender, Marie-Josée Bastien, Charles Buckell-Robertson, Violette Chauveau, Étienne Thibeault et Lesly Velázquez font partie de la distribution.

Fondées en 2015, les Productions Menuentakuan se sert du théâtre et de la performance afin d’être un point de rencontre entre la culture des Premières Nations du Canada et les autres cultures qui viennent enrichir l’identité canadienne et québécoise.

Articles récents du même sujet