Soutenez

"C'est d'abord dans le secteur de l'habitation que la mixité sociale doit se refléter"

Réal Ménard, candidat pour Coalition Montréal, répond aux deux dernières questions de la rédaction.

Comment favoriser la cohabitation entre les différentes classes sociales ?

Mercier—Hochelaga-Maisonneuve est l’un des quatre arrondissements qui a connu une croissance de sa population depuis 2009.

Si cette réalité est un motif de réjouissance, elle pose cependant la question de la coexistence des gens qui habitent nos quartiers depuis des décennies et de ceux que les ont choisis plus récemment.

Les élus de la Coalition Montréal – Marcel Côté s’engagent à favoriser la mixité sociale. Pour la période 2002-2012, il s’est construit 1 321 logements sociaux dans l’arrondissement.

C’est d’abord dans le secteur de l’habitation que la mixité sociale doit se refléter. C’est pourquoi nous nous engageons à poursuivre notre plan d’action amorcé en 2012 (inclusion des logements sociaux et abordables dans les projets résidentiels), qui prévoit :

– Un registre comptabilise le nombre de logements construits par chacun des promoteurs;

– Tous les promoteurs ayant réalisé 100 unités de logement, doivent maintenant y intégrer 15% de logement sociaux et 15% de logement abordables;

– Lorsque la réalisation de ces projets nécessite une modification règlementaire, les développeurs doivent obligatoirement rencontrer les objectifs du plan d’action de l’arrondissement.

Que ferez-vous au lendemain de votre élection ?

Si les citoyens de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve me font à nouveau confiance, le lendemain de l’élection je me rendrai au bureau de l’arrondissement pour remercier mes plus proches collaborateurs pour leur soutien indéfectible.

Par la suite, je vais m’assurer du suivi adéquat de tous les citoyens qui ont sollicité mon intervention durant la campagne électorale.

Il faudra très rapidement travailler à une proposition budgétaire pour l’année 2014 que devront adopter les élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Finalement, un certain nombre de dossiers tels la relocalisation de l’organisme Résolidaire, la gouvernance des éco-quartiers, le développement de la frange commerciale du Faubourg Contrecoeur et l’autorisation pour la construction de l’école Baril, solliciteront  l’attention de toute mon équipe, et ce, avant le congé de Noël.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.