IDS-Verdun
08:51 29 mai 2018 | mise à jour le: 29 mai 2018 à 09:58 Temps de lecture: 3 minutes

Faire reconnaître la maladie

Faire reconnaître la maladie
Photo: Gracieuseté – Société de l'arthrite

Une marche et une course sont organisées cette fin de semaine dans le parc Arthur-Therrien par la Société de l’arthrite. L’événement, qui en est à sa 9e édition, représente la plus importante campagne de financement annuelle à laquelle 41 villes canadiennes participent.

«La marche est une façon de rassembler les gens qui sont atteints d’arthrite et quand on en est atteint, il faut bouger, insiste la directrice des communications, Diane De Bonville. C’est l’un des mots d’ordre des médecins parce que l’exercice améliore la force, la souplesse et l’amplitude de mouvement et diminue la douleur et la raideur musculaire.»

Pour s’adapter aux différents profils, l’événement proposera de la marche avec un circuit de 1km ou 5km ainsi que de la course avec un parcours de 5km ou 10km.
«On ne minute pas le temps des participants. L’idée est qu’ils atteignent l’objectif qu’ils se sont fixé et on veut qu’ils en soient fiers», souligne Mme De Bonville.

L’événement se veut familial. Différentes activités seront ainsi disponibles sur le site, dont des jeux géants, du maquillage, des clowns et de la barbe à papa.

Objectifs
«La campagne de financement permettra de financer la recherche, explique la directrice des communications. On essaye aussi d’apporter du soutien aux gens par l’information sur la maladie, les conseils. On défend aussi les droits des patients, notamment au niveau gouvernemental.»

Différents programmes sont ainsi développés, par exemple Aide-Entraide, des ateliers et des cours en ligne, ainsi que des conférences. L’objectif cette année est de récolter 100 000$ à Montréal.

«Notre défi de toujours est de faire reconnaître l’arthrite comme une maladie sérieuse. On l’appelle souvent la maladie invisible. On peut croiser une personne qui en est atteinte sans voir qu’elle souffre parce que c’est interne. Cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas être très handicapante pour certaines personnes au point d’arrêter de travailler ou de se rendre à l’hôpital», soutient la responsable du financement, Audrey Houle.

La Société de l’arthrite renforcera les liens de communauté lors de l’événement et du pique-nique organisé juste après. Elle propose aussi aux participants de porter la couleur qui correspond à leur type d’arthrite, classement qui répertorie les dix plus fréquents sur la centaine existante, pour encourager les échanges et partager les expériences.

La marche de l’arthrite se déroulera le 2 juin à 10h et le départ de la course aura lieu à 10h30 au parc Arthur-Therrien (3750, boulevard Gaétan Laberge).

L’arthrite en chiffres
1 Canadien sur 5 est atteint d’arthrite
24 000 enfants
La moitié des personnes de 65 ans et plus

Pour plus d’infos.

Articles similaires