IDS-Verdun
11:02 26 juin 2018 | mise à jour le: 26 juin 2018 à 11:30 Temps de lecture: 4 minutes

10 000$ pour l’agriculture urbaine

10 000$ pour l’agriculture urbaine
Photo: Gracieuseté

La Verdunoise Laura Bédard Hillman a remporté avec son équipe le concours de l’événement Rêver le Montréal durable de demain. Elle a ainsi reçu 10 000$ pour réaliser le projet Cueillettes urbaines qui prévoit la création d’une plateforme interactive et d’une image de marque.

La jeune femme de 27 ans travaille pour l’organisme TOHU qui propose des spectacles de cirque et défendrait des valeurs de développement durable. C’est ainsi qu’elle aurait pris connaissance de l’événement qui est décrit comme étant un marathon d’idéation, de réflexions et d’élaboration de projets.

Mi-mai, au moment de choisir l’un des quatre rêves à imaginer, elle s’est naturellement tournée vers l’agriculture urbaine qu’elle décrit comme une passion. «J’en fais chez moi et j’essaie de m’impliquer dans mon quartier quand j’ai le temps. À Verdun par exemple, je suis beaucoup le mouvement citoyen pour verdir les rues, l’Escouade verte. Je pense que c’est un quartier qui le permet et encourage ce type d’initiatives, ce que je trouve vraiment génial», soutient l’agente au contenu et médias sociaux.

Laura Bédard Hillman a d’abord participé à un 5@7 qui lui a permis de rencontrer les trois autres personnes prêtes à construire un projet sur le sujet. Elle a ainsi fait la connaissance de Jérôme Lin qui est diplômé en écologie et environnement, Guillaume J. Grenier qui fait une maîtrise en environnement et Véronique Boyer qui est étudiante en action culturelle.

Ensemble, ils ont participé à un brainstorming et différents jeux pour faire ressortir cinq idées potentielles. Ils disposaient ensuite d’une journée de travail avec leur mentor Gaëlle Janvier, qui travaille avec Alternatives, pour préciser leur vision et faire une présentation devant jury.

Création
La Verdunoise était intéressée par reprendre possession des lieux, comme il en a été question les dernières semaines avec le stationnement Éthel. Après réflexions, l’équipe s’est dit que plusieurs initiatives avaient été développées en ce sens à Montréal et qu’il leur fallait proposer quelque chose de nouveau.

«Avec Cueillettes urbaines, notre but est d’organiser un week-end rassembleur pour célébrer les différents types d’agriculture urbaine. Les jardiniers amateurs montréalais ouvriront leurs clôtures aux autres particuliers qui sont intéressés à connaître leur manière de cultiver chez eux. On aimerait peut-être collaborer avec les jardins communautaires ou les organismes qui sont déjà en place», explique Mme Bédard Hillman.

Concrètement, une plateforme sera créée avec une carte interactive sur laquelle les participants pourront s’identifier. L’initiative s’est inspirée de l’événement Restaurant Days qui invite les Montréalais à ouvrir un restaurant éphémère.

Échéancier
Dans les prochains mois, l’équipe Une plus grande place à l’agriculture urbaine dont fait partie Mme Bédard Hillman bénéficiera de l’aide de l’Accélérateur Montréal durable, du Forum jeunesse de l’île de Montréal et de la Ville de Montréal pour se répartir les rôles et monter leur projet.

Pour la première édition, le projet d’agriculture urbaine devrait se limiter à cinq arrondissements qui n’ont pas encore été choisis. Verdun pourrait en faire partie si l’arrondissement donne son approbation.

L’événement pourrait avoir lieu à la fin août 2019. «Il y a plusieurs enjeux pour déterminer la date, fait remarquer Laura Bédard Hillman. On veut vraiment regarder les types de récoltes qui ont lieu à des moments précis dans l’année pour optimiser l’événement et donner la possibilité à ceux qui ouvriront leurs portes de partager leurs récoltes.»

Un autre facteur pris en considération sera la programmation estivale à Montréal pour assurer la disponibilité des Montréalais.

Concours
Rêver le Montréal durable de demain s’adresse aux jeunes âgés de 15 à 35 ans en leur proposant de développer quatre rêves qui ont émergé lors du Sommet Jeunesse 375 MTL. L’objectif est de les traduire en projets concrets et pertinents pour la démarche Montréal durable 2016-2020.

Articles similaires