IDS-Verdun
13:02 1 novembre 2018 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:02 Temps de lecture: 3 minutes

Musique en ligne

Musique en ligne
Photo: (Photo: IDS/Verdun Hebdo – Delphine Bergeron)

L’Insulaire Normand Bourdeau profite de sa retraite pour composer des mélodies. Un an après sa première série de compositions, il en édite une seconde qui sera accessible gratuitement sur Internet dès le mois prochain.

 

Il considère que le résultat de sa première expérience musicale est déjà dépassée. «Avec le recul, c’est comme si c’était pour me faire la main, c’était plus expérimental», analyse-t-il. Il travaille maintenant sur d’autres pièces, qu’il accompagne d’un texte et qui sont illustrées par un de ses amis artiste peintre.

 

«La musique me fait vivre. Plus jeune, je ne voulais pas regarder la parade, je voulais y jouer.»

— Normand Bourdeau

 

Établi à  L’Île-des-Sœurs depuis sa vingtaine, Normand Bourdeau a commencé à jouer de la batterie à 13 ans. Verdunois d’origine, il a joué dans des groupes du quartier, jusqu’à ce que son talent l’amène à enregistrer avec des célébrités québécoises comme Pierre Flynn, Nanette Workman et Serge Fiori.

 

Celui qui était premier de classe a vécu à fond cette première période musicale. «Tu peux juste être bon à faire ce que tu aimes», affirme le passionné. Il a pourtant délaissé les percussions pour se consacrer au sport et a fait carrière comme entraîneur de tennis sur les terrains du parc Elgar. Il a rapidement été recruté pour travailler au Club de tennis de L’Île-des-Soeurs.

 

Retour aux sources

 

C’est lors de sa retraite, il y a six ans, que l’Insulaire s’est remis à faire de la musique à temps plein. «J’essaie que mes compositions sonnent comme un groupe, dit M. Bourdeau. Quand je fais un instrument, j’écoute les autres jeux et m’en inspire». Il s’immerge ainsi et se laisse influencer comme s’il s’agissait d’une oeuvre collective.

 

Le musicien, qui passe ses hivers en Floride, s’enthousiasme en parlant de son nouveau projet dont il lancera la première pièce le 3 novembre, sur la plateforme BandCamp, un site de partage de musique. «Les gens peuvent écouter ma musique gratuitement, ou faire un don», soutient-il.

 

Normand Bourdeau crée ses pièces de A à Z et incarne tour à tour chacun des instruments, via un piano électronique, un ordinateur et un logiciel de montage. Inspiré par une motivation intérieure, il apprend de ses erreurs, d’où peuvent surgir des avenues surprenantes.

 

Pour plus d’infos

normandbourdeau.bandcamp.com

 

 

 

Articles similaires