IDS-Verdun

Une exposition touchante pour l’artiste Lisette Tardy

Lisette Tardy
Lisette Tardy Photo: Gracieuseté

Une nouvelle collaboration est née entre l’artiste peintre Lisette Tardy, qui a exposé dans plusieurs galeries à travers le monde, ainsi que l’École de musique de Verdun. Le vernissage Les harmonies du fleuve aura lieu le 14 novembre dans la salle d’attente de l’école. Cette exposition a une signification spéciale pour Mme Tardy qui est originaire de Verdun. 

Mme Tardy a fait l’École des Beaux-Arts de Montréal, mais plus jeune, c’est en psychologie qu’elle a fait carrière. Elle a élevé ses enfants à Verdun, puis lorsqu’ils étaient assez vieux, la Verdunoise a déménagé à Paris, en France. Elle y a résidé pendant 27 ans. 

«J’ai élevé ma famille comme psychologue parce que je ne me voyais pas gagner ma vie avec un diplôme des beaux-arts, relate la mère de famille. Mais je rêvais de revenir à la peinture.» 

Dans la Ville lumière, l’artiste comptait parmi les chanceux qui habitaient un atelier-logement subventionné. «Dans mon parcours à Paris j’ai été gâté, bien entouré et tout marchait bien», raconte-t-elle. Toutefois, sa famille était au Québec et avec son âge avancé, elle a décidé de revenir à Verdun en 2016. 

«Mais c’est comme si je revenais maintenant», souligne Lisette Tardy. Elle raconte que son retour n’a pas été de tout repos. Elle a été diagnostiquée d’un cancer, puis s’est rétablie. Ensuite, pour garder la santé, elle faisait de longues marches le long du fleuve, mais elle s’est brisé un genou et elle a dû le faire remplacer. Puis, tragiquement, l’une de ses filles est décédée d’une crise cardiaque.  

C’est pourquoi après ses épreuves traversées, Lisette Tardy a l’impression d’être enfin revenue chez soi. 

C’est maintenant que j’ai l’impression que j’arrive chez moi, car mes drames sont apaisés et ma santé va bien.

Lisette Tardy

Le fleuve comme inspiration 

La peintre est également revenue à Verdun afin de renouer avec le fleuve, une source d’inspiration pour elle.  Ce cours d’eau a toujours été un endroit pour se recueillir, et ce, depuis son enfance. 

Dans ses toiles, l’artiste s’inspire de la nature qu’elle transforme à sa manière. La lumière est primordiale dans son travail. «Il y a toujours de la lumière dans ma peinture. J’essaie d’allier la puissance et la subtilité. Je fais un jeu entre les deux», décrit-elle. 

Son exposition montre différentes saisons. «Et comme l’harmonie ça va bien avec l’école de musique, j’ai appelé cela Les harmonies du fleuve», mentionne Lisette Tardy. 

Elle souligne qu’elle suit la philosophie des peintres anciens chinois, selon lesquels l’on transmet l’esprit dans la peinture. Chaque coup de pinceau dans ses oeuvres transporte une émotion.  

Le vernissage de l’exposition Les harmonies du fleuve aura lieu le 14 novembre dès 10h au 5601 rue Wellington. Les toiles y seront exposées jusqu’au 31 janvier 2022. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet