Lachine & Dorval

Courser contre le cancer

Participants à la l’édition 2019 de la course de bateaux-dragons à Lachine. Photo: Gracieuseté

La course de bateaux-dragons CanSupport des Cèdres FL Fuller est de retour sur les eaux de Lachine pour une 16e édition. Les fonds amassés durant l’évènement serviront à financer des programmes de soutien destinés aux personnes atteintes du cancer qui ont été particulièrement affectées par l’isolement durant la pandémie.

«La course est un évènement joyeux et compétitif. C’est un moment de rassemblement et de célébration», exprime la coordonnatrice clinico-administratrive du programme de cancérologie du Centre universitaire de santé McGill, Christine Bouchard.

La course est l’activité principale de financement des activités de CanSupport et est donc essentielle à sa mission. Depuis plus de 30 ans, ce programme offre gratuitement aux patients atteints du cancer et à leur famille des services de soutien psychologique ou affectif, des ressources pratiques et de l’aide financière.

En date du 10 septembre, l’évènement avait permis d’amasser plus de 210 000 $, soit près de 85% de son objectif de 250 000 $. La course aura lieu le dimanche 12 septembre à la promenade Père-Marquette, à Lachine.

Isolement plus difficile

La pandémie a exercé une pression énorme sur le système de santé. Ce poids s’est fait ressentir plus particulièrement chez les personnes atteintes du cancer.

Étant immunosupprimés et donc particulièrement à risque de contracter la COVID-19, ces patients n’ont pas pu recevoir la visite de leurs proches durant les premiers mois de la pandémie.

«Le cancer ne s’arrête pas même s’il y a une pandémie.»

Dr Marc Hamel

«Un stress supplémentaire s’est également installé à savoir si ces personnes allaient recevoir ou allaient continuer à recevoir leur traitement. Ce sentiment d’incertitude pèse lourd sur ces personnes», rapporte le directeur clinique du programme d’oncologie psychologique du Centre universitaire de santé McGill, Dr Marc Hamel.

«On peut s’imaginer pour une personne dont les jours sont comptés, si elle va vivre ces derniers moments dans l’isolement», ajoute le directeur.

CanSupport a d’ailleurs dû s’adapter rapidement à la nouvelle réalité afin de continuer à offrir ses services de manière virtuelle et sécuritaire.

Les organisateurs de l’évènement assurent que toutes les mesures sanitaires en vigueur seront rigoureusement respectées. Il y aura d’ailleurs moins de pagayeurs par bateau et les participants devront présenter une preuve de vaccination complète. Avant la pandémie, il y avait environ 500 pagayeurs chaque année.

Articles récents du même sujet