IDS-Verdun

Des premières mini-forêts prendront racine à Verdun

Mini-forêt verdun
Deux mini-forêts seront mise en place à Verdun. Photo: Pablo Ortiz

Le site des berges près des Serres municipales et celui du parc de l’Aqueduc sur la rue Dupuis ont été sélectionnés pour accueillir les deux premières mini-forêts à Verdun.

Appelés à se prononcer sur les possibles sites d’implantation de ses îlots de verdure, les Verdunois ont été plus de 1000 à donner leur avis au cours du mois d’avril.

Parmi les répondants, 67% ont voté pour le site des berges, tandis que plus de 52% ont voté en faveur de celui du parc de l’Aqueduc.

Le projet de l’implantation des mini-forêts à Verdun a été retenu par la Ville de Montréal dans le cadre de son budget participatif.

L’aménagement de ces mini-forêts s’échelonnera sur deux ans, soit un en 2022 et l’autre en 2023.

Outre les berges et le parc de l’Aqueduc, les deux autres sites soumis au vote étaient le parc Albert-Gariépy situé près du projet résidentiel Les Brises-du-Fleuve et le parc Wilson, situé à l’arrière de la bibliothèque Jacqueline-De Repentigny. Les répondants devaient choisir deux sites parmi les quatre proposés.

Les bienfaits des mini-forêts sont multiples. La mise en place de ces boisés urbains permet de réduire les impacts du réchauffement climatique en bonifiant la canopée en ville.

En plus d’offrir une expérience contemplative à la population, les mini-forêts permettent de réduire les îlots de chaleur et d’offrir des îlots de biodiversité aux espèces végétales et animales du secteur.

Elles apportent également plusieurs autres bienfaits tels que la captation du CO2, la réduction de la pollution atmosphérique, la captation de l’eau de ruissellement et la fixation des polluants dans les sols.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet