IDS-Verdun
17:47 19 juin 2015 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:25 Temps de lecture: 3 minutes

Nouveau pont Champlain officiellement lancée: Une économie de 34%

Nouveau pont Champlain officiellement lancée: Une économie de 34%
Photo: Audrey Clément-Robert / TC Media

Après des années d’attente, c’est maintenant officiel: les travaux de construction pour le nouveau pont Champlain sont enfin lancés. La structure, qui sera près de 34% moins cher que prévu, sera prête en 2018.

Le ministre de l’Infrastructure, Denis Lebel a participé à la pelletée de terre protocolaire de ce qui est considéré comme l’un des plus importants chantiers en Amérique du Nord le vendredi 19 juin.

Le projet, en partenariat public-privé avec le Groupe Signature sur le Saint-Laurent (SSL), a été réévalué à la baisse à 4,2 milliards de dollars. Il devrait permettre de créer 30 000 emplois dans la région de Montréal, tout comme à travers le pays.

«C’est un moment intéressant et important. Les travaux sont commencés et beaucoup de gens ne croyaient pas que nous serions à l’intérieur du budget de 3 à 5 milliards. C’est un beau moment de partenariat public-privé qui a permis de sauver 33,7 % des coûts», a déclaré le ministre Lebel.

L’enveloppe budgétaire comprend notamment l’entretien du pont pour une période de 30 ans par le consortium.

Le gouvernement du Canada est déterminé à mettre en service le nouveau pont Champlain le 1er décembre 2018 et le corridor complet le 31 octobre 2019. Le ministre Lebel a été clair: il y aura bel et bien un péage sur la nouvelle structure.

«Depuis le début, nous disons que les prix du péage seraient concurrentiels à ce qui se fait déjà dans la grande région de Montréal. […] Il nous reste trois ans avant l’ouverture du pont. Pour l’instant, nous n’avons pas encore pris de décision.»

De son côté, le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, juge que «le démarrage des travaux est essentiel au développement économique du Montréal, sa région, tout comme pour l’Est du Canada.»
Le maire de Montréal, Denis Coderre n’était pas peu fier du début des travaux. «C’est un grand jour…La nouvelle structure, en plus d’être spectaculaire, répondra beaucoup mieux aux besoins des citoyens».

Transport collectif
Selon l’entente de partenariat, le groupe SSL désire faire preuve de flexibilité pour faciliter l’intégration du transport collectif dans le projet.

Le corridor central a d’ailleurs été conçu dans une forme hybride afin d’accueillir des autobus et éventuellement un système léger sur rail. Précisons que, pendant la construction de ce SLR, les accotements des deux tabliers routiers du pont permettront la circulation des autobus.

Il a déjà été question d’instaurer un arrêt sur L’Île-des-Sœurs pour permettre aux résidents de prendre le SLR.

Selon Daniel Genest, directeur de la coordination du groupe SSL, le paysage de L’Île-des-Sœurs va changer avec la venue de cette nouvelle construction. «Il y aura un changement dramatique dans l’intégration architecturale de L’Île-des-Sœurs».

Articles similaires