IDS-Verdun
12:05 14 août 2015 | mise à jour le: 14 août 2015 à 13:42 Temps de lecture: 2 minutes

Rue Egan: un nid-de-poule devenu cratère

Rue Egan: un nid-de-poule devenu cratère
Photo: Anne-Marie Luca/TC Media

Un trou à côté d’un égout de la rue Egan, entre la rue de Verdun et l’avenue Bannantyne, qui ne cesse de s’agrandir, inquiète les résidents de Verdun.

Francine Julien, qui habite dans la maison juste en face, a remarqué le nid-de-poule en bordure du trottoir. Même si elle l’a signifié à la Ville le 6 juillet, ce n’est que le 28 juillet, soit trois semaines plus tard, que le trou a été inscrit au registre d’interventions des Travaux publics.

«Quand ils sont venus mettre le premier cône, le trou n’était pas aussi gros, peut-être un pied de large, témoigne Mme Julien. Mais jamais quelqu’un n’est revenu le réparer, et il s’agrandit chaque jour. Il est béant».

TC Media a pu constater qu’il s’agit maintenant d’un cratère, large comme un clavier d’ordinateur et assez profond pour y entrer jusqu’au mollet. On peut même voir les infrastructures.

Malgré tout, Guy Larocque, le chef de section des projets d’infrastructure et du génie municipal, juge l’installation sécuritaire. «Le trou est sécurisé par deux cônes orange et l’entrave est minime, soutient-il. Si les cônes sont déplacés, nous recevons un appel de citoyen et un employé des Travaux publics va les replacer».

Mme Julien considère quant à elle que l’état du nid-de-poule devient dangereux pour les piétons. «J’ai vu une femme faire déplacer les cônes par sa fille de 10 ou 12 ans, pour stationner sa voiture», s’est-elle plainte.

Cette dégradation serait due aux cycles de gel et dégel qui engendreraient des mouvements verticaux de la structure, brisant ainsi l’égout.

Le département d’aqueduc et d’égout attendra la fin des travaux de la rue Woodland, soit vers la mi-septembre, pour réparer le trou et l’égout, projet qui devrait coûter quelque 5000$.

Articles similaires