IDS-Verdun

Daniel Green: une première campagne sous les attentes

Photo: Leslie Schachter/TC Media

Malgré le goût amer de la défaite, Daniel Green, candidat pour le Parti vert dans la circonscription Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs, est heureux de sa première campagne politique.

«Il est vrai que je suis déçu de n’avoir amassé que 4% des voix avec une telle campagne, avoue le candidat. Par contre, même si le score électoral n’est pas représentatif des efforts des trois derniers mois, nous créons des fondations auprès de la population. Les électeurs ont toujours raison.»

Le chef adjoint du Parti vert du Canada, avait pour objectif d’aider la formation d’Elizabeth May à percer au Québec. Cette dernière est d’ailleurs encore la seule à récolter un siège à la Chambre des communes.

«On a fait une campagne concrète, pour la première fois de notre histoire, on avait un programme complet. J’ai tenté de rehausser la présence du parti dans les médias En politique il faut commencer quelque part et les miracles peuvent toujours arriver.»

Selon M. Green, la campagne était ardue par la polarisation des débats et la présence des autres chefs au Québec.

Espoir avec les libéraux
Daniel Green voit d’un bon œil l’arrivée d’un gouvernement majoritaire libéral, particulièrement avec Stéphane Dion à bord.

«Le Canada pourrait reprendre le leadership mondial dans le domaine des changements climatiques. Le vol des idées politiques est permis, j’espère que les libéraux s’inspireront de notre plate-forme.»

Résident de Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Sœurs, M. Green s’est lancé en politique l’an dernier. Il travaille depuis 30 ans dans le domaine de l’écotoxicologie.

Articles récents du même sujet