IDS-Verdun
16:48 4 février 2016 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:23 Temps de lecture: 2 minutes

Une voie express Verdun-IDS toujours possible

Une voie express Verdun-IDS toujours possible
Photo: Archives / TC Media

La possibilité de voir une voie directe reliant Verdun et L’Île-des-Sœurs sur le nouveau pont de L’Île-des-Sœurs est toujours bien vivante. Infrastructure Canada a confirmé analyser cette idée lors de la première rencontre publique du comité de bon voisinage du pont Champlain, mercredi soir au conseil d’arrondissement de Verdun.

«Nous ne mettons pas le projet dans le tordeur. Nous analysons les possibilités, mais cela prendra le temps que cela prendra pour en venir à une décision», a affirmé Vincent Jarry, directeur principal chez Infrastructure Canada pour le projet de corridor du nouveau pont Champlain.

Les résidents de l’île demandent depuis longtemps l’inclusion d’une telle voie sur le nouveau pont de L’Île-des-Sœurs.

Cela permettrait d’avoir moins de circulation pour le gens voulant aller directement à l’île», croit Mario Langlois, président de l’association des résidents et propriétaires de l’Île-des-Sœurs (APRIDS).

Membre du comité de bon voisinage, M. Langlois était très heureux de la réponse de M. Jarry a cette possibilité. «Je suis optimiste de nature, mais ils auraient très bien pu rejeter l’idée du revers de la main. C’est bon de savoir qu’ils étudient les possibilités», dit-il.

Pour ce qui est d’une connexion entre les deux parties de l’arrondissement en provenance de l’île, l’APRIDS maintient que la meilleure solution serait dans la conservation du pont de contournement actuel.

Encore une fois, M. Jarry s’est voulu rassurant. «Nous sommes ouverts aux discussions. C’est un actif important pour le secteur et nous comprenons cela. Le pont ne sera pas détruit le lendemain de l’ouverture du nouveau», a-t-il fait savoir.

En février 2015, le député provincial de Verdun et de L’Île-des-Sœurs, Jacques Daoust, s’était dit en faveur d’un pont desservant l’île. Lui-même insulaire, M. Daoust croyait cependant que ce pont devait être réservé au transport en commun, aux vélos et aux véhicules d’urgence. Depuis cette sortie, M. Daoust a été muté au poste de ministre des Transports.

De son côté, le maire de l’arrondissement, Jean-François Parenteau, milite depuis un bon moment auprès des instances concernées afin de faire avancer le projet.

La construction du futur pont de L’Île-des-Sœurs doit débuter en mars 2016 et s’étendre jusqu’en septembre 2017.

Articles similaires