Lachine & Dorval
13:07 17 mars 2020 | mise à jour le: 17 mars 2020 à 13:46

Lachine-Est deviendra un écoquartier

Lachine-Est deviendra un écoquartier
Photo: François Lemieux/TC MediaUne réforme de la collecte des matières résiduelles sera au cœur de la création d’un écoquartier dans Lachine-Est.

Lachine-Est pourrait devenir une référence à Montréal et pour le reste de la province. Le développement immobilier de 4800 unités sur une superficie de 84 terrains de soccer deviendra un écoquartier, où le camionnage pourrait être réduit, la collecte des matières résiduelles revue et l’eau de pluie recyclée.

Une réflexion est entamée par l’administration Vodanovic afin que ce secteur, qui inclut aussi des quartiers existants situés entre le canal Lachine, la 6e Avenue, l’avenue Victoria et le chemin de fer de la Gare du Canal du train de banlieue, soit respectueux de l’environnement.

Un écoquartier est une zone urbaine organisée, gérée et conçue dans une démarche de développement durable, tout en assurant un développement économique. Des objectifs environnementaux précis seront pris à Lachine d’ici septembre.

La collecte des matières résiduelles sera notamment ciblée. Le camionnage sera réduit, et la collecte des ordures porte-à-porte pourrait changer. Des normes pourraient être imposées aux édifices résidentiels afin de favoriser le recyclage et le compostage en plus de réglementer la disposition des bacs à l’extérieur.

«Les gens qui vivent dans des bâtiments à 20 étages recyclent et compostent moins, justifie la mairesse. Aussi, les bacs qui se multiplient à l’extérieur, ça fait moche. Il faut changer cela.»

Réduire les voitures

Le Groupe de recommandations et d’actions pour un meilleur environnement (GRAME) sera appelé à participer à la conception de ce nouveau quartier. «Lorsqu’on planifie, il faut penser aux 100 prochaines années. On a une responsabilité d’atteindre les objectifs fixés à long terme», considère le président de l’organisme, Jonathan Théorêt.

Il estime que la priorité devrait être d’y limiter l’usage de la voiture individuelle. Pour ce faire, il voudrait favoriser une mixité du zonage résidentiel et commercial afin qu’il soit facile d’y marcher, en plus d’aménager des voies réservées au transport en commun.

«Si on fait une telle planification, je suis certain que les gens voudront avoir moins de voitures, ou les avoir plus loin de chez eux, pour laisser de la place à une vraie vie urbaine», insiste M. Théorêt.

Réflexion collective

Des consultations ont été menées par l’Office de consultations publiques de Montréal (OCPM) en mars 2019 concernant l’avenir de Lachine-Est. «Les gens nous ont démontré qu’ils voulaient qu’on fasse un quartier vert, avant-gardiste», explique la mairesse Vodanovic.

Pour cette réflexion, un demi-million de dollars sera investi dans la création de postes au sein de la direction des services administratifs et des projets urbains ainsi que celle des services aux entreprises de l’arrondissement. Cette somme pourra également être utilisée pour la consultation d’organismes externes.

D’autres consultations publiques quant à l’aménagement de l’écoquartier seront menées cet automne.

Articles similaires