Lachine & Dorval
17:00 15 avril 2021 | mise à jour le: 15 avril 2021 à 16:46 temps de lecture: 3 minutes

175 000$ accordé au projet d’écoquartier de Lachine-Est

175 000$ accordé au projet d’écoquartier de Lachine-Est
Photo: GracieusetéLe réaménagement de Lachine-Est est le plus vaste projet de développement à Montréal.

Le futur écoquartier de Lachine-Est recevra une subvention de 175 000$ dans le cadre du Fonds municipal vert (FMV). Cette somme sera notamment utilisée afin de poursuivre des études sur la transition énergétique.

Le réaménagement de Lachine-Est vise la transformation de 60 hectares de terrain industriel pour en faire une zone résidentielle et commerciale. Le quartier serait développé dans une vision écologique et durable. Il permettrait notamment de répondre aux défis des changements climatiques.

«Il est essentiel d’investir dans des solutions innovantes pour faire en sorte que nos collectivités soient plus saines et plus résilientes», soutient la députée fédérale de Dorval-Lachine-LaSalle, Anju Dhillon.

Le projet est en cours de planification. L’Office de consultation publique de Montréal devrait être mandaté pour la tenue d’une consultation pour la création d’un plan particulier d’urbanisme à l’automne.

Quatre autres projets verts novateurs se partageront la somme de 816 000$ dans le cadre de la même subvention, soit à Matane, Québec, Val-Jolie et Adstock.

«Les gouvernements de proximité influencent la moitié des émissions de gaz à effet de serre au pays, d’où l’importance d’agir localement», souligne le président de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), Garth Frizzell, conseiller municipal en Colombie-Britannique.

Le FMV est un programme de 1,65 milliard de dollars financé par le gouvernement du Canada et mis en œuvre par la FCM. Son objectif est d’encourager la durabilité des collectivités de manière écologique à l’aide d’investissements stratégiques.

Transition énergétique

L’arrondissement pourrait faire usage d’une boucle énergétique — un système d’énergie renouvelable qui permettrait de la redistribuer à tout le quartier. À titre d’exemple, en hiver, ce procédé pourrait transférer la chaleur dégagée par un bâtiment vers un second immeuble pour le chauffer.

Cette option est à l’étude en collaboration avec Hydro-Québec qui possède déjà un poste électrique dans le secteur du futur écoquartier de Lachine-Est.

L’utilisation de la géothermie afin de produire de l’énergie de manière indépendante est également une option proposée.

«Ce n’est pas comme acheté à Hydro-Québec. Nous pourrions gérer notre production énergétique de manière autonome», explique la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic.

Cette initiative, proposée par le groupe citoyen Imagine Lachine-Est, pourrait permettre de réduire les coûts d’électricité aux résidents et d’être un moteur économique pour la Ville.

Articles similaires