Lachine & Dorval

Présentation d’un documentaire qui démystifie l’identité des femmes musulmanes

Le documentaire est accessible gratuitement dès le 8 mars. Photo: Capture d'écran/Office national du film du Canada

Pour souligner la Journée internationale des droits des femmes, le documentaire À pleine voix portant sur la réalité des femmes musulmanes résidant au Canada est disponible gratuitement sur le site web de l’Office national du film du Canada. L’expert en sciences des religions et conférencier Norman Cornett animera également une représentation du film à la bibliothèque Saul-Bellow à Lachine, le 11 mars.

Le film de 2021 réalisé par par Saïda Ouchaou-Ozarowski cherche à démystifier l’identité des femmes musulmanes en s’éloignant de l’imagine polarisante et stigmatisée qui les dépeint comme étant soumises et réduites au silence par la religion.

À pleine voix documente six rencontres que la réalisatrice de Vancouver a faites avec des Canadiennes de confession musulmane.

«Comme le nom l’indique, le film veut donner une voix aux femmes musulmanes. Il importe combien d’aller au-delà des caricatures et des stéréotypes des images médiatiques des femmes musulmanes», explique le professeur Cornett.

Malheureusement, la crise pandémique et la guerre en Ukraine ont mis un frein à ces discussions et débats de société par le fait que ces événements absorbent l’attention de la population. C’est ce que le professeur appelle «la tyrannie de l’urgent».

M. Cornett mentionne également que le débat sur la loi 21 interdisant à certains employés de l’État, notamment les enseignants, de porter des signes religieux pendant leur travail devrait refaire surface.

Par la même occasion, M. Cornett souhaite ensuite donner voix aux résidents de Lachine qui pourront discuter des thèmes et enjeux présentés dans le film.

Comme disait Socrate, “la vie irréfléchie ne vaut pas la peine d’être vécue”. Ce documentaire nous permet alors de réfléchir sur les femmes musulmanes et sur l’Islam.

Norman Cornett, expert en sciences des religions et conférencier

Une rencontre dialogique

L’ancien professeur de l’Université McGill propose une méthode pédagogique fondée sur le dialogue socratique. Son approche vise à promouvoir une discussion ouverte ainsi qu’un espace créatif et fluide.

De manière semblable aux exercices de discussion qu’il pratiquait avec ses étudiants, M. Cornett animera une conversation à la suite de la représentation cinématographique.

«La clé d’une bonne rencontre dialogique n’est pas moi le spécialiste qui parle, mais c’est plutôt d’encourager le grand public à discuter entre eux. Je propose donc d’être à l’écoute des gens de Lachine. Quelles sont leurs impressions? Leurs inquiétudes?», s’interroge le professeur.

Ultimement, l’objectif de cette rencontre est de faire face aux tabous et de faire place à la tolérance.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet