LaSalle

Position maintenue sur les abris temporaires à LaSalle

Un règlement interdit l’installation d’abris temporaires à LaSalle. Photo: Messager LaSalle – Carl Sincennes

Questionnée par un résident lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement, la mairesse de LaSalle, Manon Barbe, a indiqué une fin de non-recevoir concernant la permission d’installer des abris temporaires sur son territoire. Un règlement l’interdit depuis plus de 20 ans et aucune étude sérieuse sur l’aspect sécuritaire ne justifie, selon elle, de réévaluer leur présence.

Cette situation rend furieux le résident de longue date, Gino Ciocca, qui souhaite installer un abri temporaire couvrant son allée de garage.

Durant un échange animé avec Mme Barbe, il lui a demandé pourquoi LaSalle, contrairement à d’autres arrondissements montréalais, refusait de permettre leur installation. Ce à quoi la mairesse a répondu par le motif de la sécurité, en précisant que plusieurs résidences ont des entrées de garage en pente, où il est dangereux d’installer un abri temporaire.

Elle ajoute que le service de sécurité incendie et la police ne recommandent pas leur installation à LaSalle.

«Vous ne pouvez pas avoir une vue claire lorsque vous sortez d’un abri temporaire.»
— Manon Barbe, mairesse de LaSalle

Elle dit vouloir également éviter les chicanes de voisins qui résulteraient de la présence d’un abri temporaire. Elle donne en exemple un résident d’une maison en rangée qui ferait tomber la neige sur l’espace de stationnement de son voisin.

En désaccord complet
Tous les arguments lancés par la mairesse n’arrivent pas à convaincre M. Ciocca. «Ils ne font aucun sens», dit-il. Il affirme que les incidents reliés aux abris temporaires sont peu nombreux et que, plus les gens vieillissent, plus il est difficile de pelleter la neige.

Toujours afin de justifier une fin de non-recevoir, Manon Barbe invoque que ce débat revient chaque année et que la population de LaSalle est très divisée à ce sujet. «50% sont en faveur, 50% sont en défaveur», précise-t-elle. «Notre règlement est là pour rester», ajoute-t-elle.

Le fait qu’une couche de glace d’une dizaine de centimètres se soit formée sur son allée de garage en pente a poussé Gino Ciocca à se plaindre cette année. Cela a rendu son entrée impraticable, selon lui. Il doit donc se résoudre à stationner les véhicules de la famille sur la rue.

«C’est sur ma propriété. Je veux installer quelque chose qui va faciliter ma vie dans le futur et celle des autres.»
— Gino Ciocca, résident de LaSalle

Il envisage avec l’aide de son fils d’entreprendre des moyens légaux et de créer une pétition pour obliger l’arrondissement à bouger.

Articles récents du même sujet