LaSalle
15:45 24 août 2020 | mise à jour le: 24 août 2020 à 15:45 temps de lecture: 3 minutes

Profits en hausse pour GDI à LaSalle

Profits en hausse pour GDI à LaSalle
Photo: Carl Sincennes/MétroLe siège social de l’entreprise GDI est situé sur la 90e Avenue à LaSalle.

L’entreprise laSalloise GDI, spécialisée dans l’entretien des immeubles, a vu son bénéfice net augmenter en pleine pandémie de la COVID-19. La majorité des indicateurs financiers sont d’ailleurs positifs au deuxième trimestre de l’année, terminé le 30 juin.

Concrètement, le bénéfice net est de 13,5 M$, comparativement à 2,1 M$ au deuxième trimestre de 2019. Dans la même veine, la dette à long terme de l’entreprise a diminué de 23,2 M$ pour s’établir à 241,2 M$ au 30 juin 2020.

Cette performance est principalement attribuable au secteur des services complémentaires, comme la fabrication de produits de nettoyage, qui a connu une croissance de 34,2% de ses revenus.

Cependant, le secteur des services techniques de GDI a été le plus affecté par la COVID-19, puisque les industries de la construction au Québec et Ontario ont été temporairement fermées et certains projets ont été reportés aux prochains trimestres.

Vers l’avant

«En regardant vers l’avenir, nous pensons que le pire de la pandémie de la COVID-19 est derrière nous. Bien que le nombre de cas signalés soit en augmentation dans certaines régions, nous croyons que les gouvernements régionaux, les entreprises et les propriétaires immobiliers sont mieux préparés pour gérer les prochaines phases de cette pandémie», pense le président et chef de la direction de GDI, Claude Bigras.

Les segments d’activité de GDI ont été affectés différemment selon leur région et leur secteur de marché. Celui de la «propreté et services associés au Canada» a subi fortement les contrecoups de la pandémie de la COVID-19 avec une baisse de revenus liés aux établissements de certains clients qui ont été temporairement fermés.

Toutefois, la rentabilité a quand même été au rendez-vous du fait que les établissements qui sont restés ouverts ont nécessité davantage de services supplémentaires.

«Au début du deuxième trimestre, nous avons pris des mesures proactives afin de réduire nos coûts et atténuer l’impact de la baisse du volume d’affaires pour préserver la rentabilité et assurer notre santé financière.» – Claude Bigras, président et chef de la direction de GDI

«À mesure que les bâtiments continuent de rouvrir et que les taux d’occupation augmentent, nous prévoyons que le niveau de services de base requis par nos clients sera plus élevé qu’il ne l’était avant la pandémie de la COVID-19, alors que nous prévoyons que le niveau de travail spécialisé vécu au sommet de la pandémie diminuera», ajoute-t-il.

GDI est un spécialiste en matière de prestation de services commerciaux aux immeubles au Canada et aux États-Unis.

22,5 M$

C’est le bénéfice d’exploitation avant l’amortissement des immobilisations ajusté (BAIIA) de l’entreprise GDI au premier trimestre de 2020.

Articles similaires