LaSalle
19:02 24 septembre 2020 | mise à jour le: 24 septembre 2020 à 20:12 temps de lecture: 3 minutes

Éclosion probable de légionellose à LaSalle

Éclosion probable de légionellose à LaSalle
Photo: iStockModélisation de la bactérie à l’origine de la légionellose.

Une éclosion probable de légionellose affecte LaSalle. Une dizaine de cas ont été répertoriés en un peu plus de 10 jours au sud du canal de l’Aqueduc. La Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal a émis un appel à la vigilance au réseau de la santé.

La légionellose est une infection pulmonaire causée par une bactérie qui se trouve dans l’eau. Cette maladie ne se transmet pas entre les individus, contrairement à la grippe ou à la COVID-19.

Elle survient plutôt par l’inhalation d’un aérosol d’eau contaminée par la bactérie. Généralement, les sources sont les chauffe-eau, les spas et les tours de refroidissement.

Ce sont principalement ces dernières qui seraient à l’origine de l’éclosion dans l’arrondissement. Des analyses sont toujours en cours par la DRSP pour tenter de déterminer la source exacte. Des citoyens de la zone concernée sont actuellement rencontrés par des équipes dédiées.

La période d’incubation peut s’étendre jusqu’à trois semaines, ce qui veut dire que les cas détectés à LaSalle pourraient être reliés à des problèmes au début du mois. «Si notre hypothèse est juste, il n’y aura pas d’autres cas dans les semaines à venir», affirme le chef médical, environnement urbain et saines habitudes de vie, le docteur David Kaiser.

Il demande aux médecins qui observent des symptômes semblables à ceux d’une pneumonie, soit de la fièvre, difficulté respiratoire et douleurs à la poitrine, à faire des cultures de salive à leurs patients.

Prévention

La population peut continuer à vaquer à ses occupations comme d’habitude. De façon générale, des mesures préventives peuvent être prises à la maison, comme vérifier que la température du chauffe-eau électrique soit à 60°C ou encore d’effectuer un bon entretien des appareils dégageant des gouttelettes d’eau en suspension, comme les pommeaux de douche, par exemple.

La maladie affecte principalement les personnes âgées de 50 ans et plus qui ont des maladies chroniques, ainsi que les fumeurs et les personnes qui consomment beaucoup d’alcool. Le taux de létalité est entre 10 et 15%.

Ces cas ne seraient probablement pas reliés à ceux survenus cet été dans le sud-ouest de l’île.

La DSRP de Montréal répertorie une cinquantaine de cas annuellement.

7

Nombre de cas de légionellose diagnostiqués chez des résidents de LaSalle qui ont été déclarés à la DRSP entre le 9 et le 22 septembre.

Articles similaires