LaSalle

Implanter des terrasses à LaSalle

Des terrasses et des «placottoirs» pourraient faire leur apparition sur les rues Centrale et Édouard dans le Village-des-Rapides.
Le cadre règlementaire de LaSalle devrait être modifié prochainement. Photo: Capture d'écran

Des terrasses et des «placottoirs» pourraient faire leur apparition sur les rues Centrale et Édouard dans le Village-des-Rapides. L’arrondissement envisage d’adapter sa règlementation afin d’autoriser leur aménagement.

Actuellement, les règlements permettent différents types d’occupations, mais sont plus ou moins bien adaptés à l’installation de ces lieux de rencontre, explique le conseiller en aménagement à l’arrondissement de LaSalle, Marc Chenouda, citant en exemple ceux au sujet des heures d’ouverture.

L’administration veut ainsi encadrer la pratique avec une règlementation facile à comprendre et à appliquer.

«Le but quand on fait des règlements comme ça, c’est d’essayer de répondre à un besoin, mais pas de créer un problème», ajoute le fonctionnaire.

«Tout ça découle de la planification stratégique 2018-2024, dont l’arrondissement s’est doté. L’une de ses orientations est de déployer le potentiel attrayant et dynamique de LaSalle.» – Marc Chenouda

L’occupation serait périodique, du printemps à l’automne, nécessitant donc le retrait des installations l’hiver.

«L’implantation dépend de plusieurs facteurs, comme la sécurité, la question de l’impact potentiel sur les places de stationnement. C’est toute cette complexité-là à laquelle on doit faire face», soutient-il.

Dans le Village-des-Rapides, les façades des commerces sont près de la rue, et il y a une voie de circulation de chaque côté, ce qui se prête bien à l’implantation de terrasses et de «placottoirs», selon M. Chenouda.

Séance d’information

Au cours des prochaines semaines, l’arrondissement veut prendre le pouls de la population.

«À ce stade-ci, on est surtout à l’étape de la consultation avec les citoyens et les commerçants», affirme le fonctionnaire.

Dans le cadre de ce projet, une séance d’information virtuelle a eu lieu jeudi.

La présentation a été webdiffusée en direct sur le site internet de l’arrondissement. Les participants ont pu s’exprimer et poser leurs questions.

L’administration en a profité pour mettre le projet en contexte et valider les perceptions des résidents et des commerçants.

Le lien pour accéder à la webdiffusion est toujours disponible.

Commerçants et citoyens sont aussi invités à compléter un court sondage en ligne, jusqu’au 11 mars.

Articles récents du même sujet