LaSalle

La Maison des entrepreneurs est prête à accueillir ses novices

Katerine Roy devant Destination Travail et Maison des entrepreneurs. Photo: Oona Barrett / Métro

La Maison des entrepreneurs a officiellement ouvert ses portes le 15 juin dernier. Située au-dessus des bureaux de Destination Travail à LaSalle, elle a pour objectif d’accompagner les jeunes entrepreneurs âgés de 18 à 35 ans tout au long de leur processus de création d’entreprises.

Un projet en phase avec les besoins de la communauté

Le Québec est l’une des provinces avec le taux de création d’entreprises le plus faible du pays, selon Statistique Canada. Ce projet mis en œuvre par Destination Travail, un organisme d’employabilité à but non lucratif, a été rendu possible grâce à un investissement de 185 000 $ du fonds du Grand Mouvement Desjardins.

Événement de lancement de La Maison des entrepreneurs en compagnie de la mairesse Nancy Blanchet et du directeur de Destination Travail, Philippe Tisseur (à droite). Crédit: Destination Travail.

En effet, Destination Travail accompagne déjà les jeunes de 16 à 35 ans dans la création d’entreprises grâce à Carrefour Jeunesse Emploi (CJE), qui prévoit en plus d’accompagner les jeunes dans la recherche d’emplois ou d’études, une filiale entrepreneuriat. Mais l’organisme a voulu se rendre plus loin en créant la Maison des entrepreneurs.

On n’apprend pas juste à connaître le projet de l’entrepreneur, mais la personne aussi, c’est un travail qui se fait sur 360 degrés.

Le directeur de Destination Travail, Philippe Tisseur

En plus de proposer la location de bureaux, un programme de formation personnalisé, des conférences et d’autres services, la Maison des entrepreneurs priorisera avant tout l’humain.

«L’objectif est de structurer l’offre en entrepreneuriat en accompagnant les entrepreneurs dans le prédémarrage et dans le démarrage de leur entreprise», affirme la coordinatrice de la Maison des entrepreneurs, Katerine Roy.

Philippe Tisseur et Katerine Roy devant Destination Travail. Crédit: Oona Barrett, Métro Média.

M. Tisseur insiste sur le fait que si l’idée de l’entrepreneur n’aboutit pas, la Maison des entrepreneurs valorisera ce début comme une expérience constructive d’employabilité.

Réduire l’isolement des entrepreneurs

En remarquant l’inexistence d’espace de coworking à LaSalle, Mme Roy explique que la Maison des entrepreneurs se voudra aussi un lieu où les novices de l’entrepreneuriat pourront apprendre ensemble, mais aussi les uns des autres.

Carolann Paquette, entrepreneuse dans le design de mode, a intégré le programme CJE il y a plus d’un an. Avec l’aide de Katerine, qu’elle appelle sa coach, elle a réussi à monter sa ligne de vêtements.

Au-delà d’avoir passé en revue toutes les bases de l’élaboration de sa marque, l’entrepreneuse dit avoir été épaulée dans les moments les plus difficiles de la pandémie.

«Ma coach a vraiment été là, il fallait nager à travers ces moments difficiles et décourageants, mais elle m’a aidé à me relever», expose-t-elle.

Carolann sort sa marque de vêtements en ligne la semaine prochaine. Âgée de 32 ans, elle dit vouloir encore utiliser leurs services pour les trois années à venir «afin d’ajouter des cordes à [s]on arc, comme des subventions par exemple».

Aujourd’hui, elle exprime sa hâte de pouvoir travailler dans les nouveaux bureaux de la Maison des entrepreneurs.

Ça va me permettre de sortir de ma bulle, vu que je n’ai pas de bureau et que je travaille chez moi, puis je vais pouvoir rencontrer d’autres entrepreneurs et surtout voir ma coach, que j’ai vue qu’une seule fois en dehors de Zoom à cause de la pandémie.

Carolann Paquette

Créé en 2016, le fonds Grand Mouvement Desjardins, d’un montant total de 250 millions de dollars, vise à financer des projets au Québec et en Ontario dans plusieurs domaines, dont la jeunesse et l’entrepreneuriat.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet