Actualités

Piscine Lacharité : Hydro-Québec devra approuver les plans

Piscine Lacharité : Hydro-Québec devra approuver les plans
Photo by: Patrick Sicotte | TC Media

Une prochaine étape a été franchie pour le projet de reconstruction de la piscine Lacharité. La présence de lignes haute tension au-dessus du bassin force l’arrondissement de LaSalle à faire approuver ses plans d’architecture par Hydro-Québec avant de procéder aux travaux.

La société d’État a notamment demandé que les futures installations aquatiques soient déplacées pour les éloigner davantage des câbles électriques. Le chalet devra aussi garder son volume actuel pour ne pas occuper plus d’espace.

«Les terrains sous ces lignes doivent être dégagés pour permettre un entretien régulier. Il doit aussi prendre en compte les mouvements des lignes causés par le vent, la neige et le poids de la glace», explique la porte-parole d’Hydro-Québec, Johanne Savard.

La piscine Lacharité a été construite en 1962, alors que les lignes à haute tension ont été érigées en 1970. Toutefois, Hydro Québec possède depuis 1978 une servitude – un droit légal qui oblige le propriétaire du terrain à maintenir l’espace libre sous les fils – pour le réseau d’électricité à cet endroit.

Repenser Lacharité
Pour se conformer aux différents critères, LaSalle prévoit repousser vers l’avenue Latour la nouvelle piscine, dont la forme sera plus rectangulaire que celle déjà existante. «Il sera donc plus facile d’y effectuer des longueurs», précise le porte-parole de LaSalle, Mathieu Robert-Perron.

D’ailleurs, «le déplacement des installations ne gonflerait pas ou peu la facture», indique-t-il, dont les coûts préliminaires étaient estimés à 2,8 M$.

La nouvelle piscine serait aussi construite selon les normes d’accès universel pour permettre aux personnes à mobilité réduite de s’y baigner.

Cependant, l’arrondissement ignore quand les travaux débuteront puisque plusieurs étapes doivent encore être réalisées avant d’effectuer le réaménagement.

«La piscine Lacharité est en fin de vie», admet M. Robert-Perron. Si la reconstruction n’est pas effectuée avant l’été 2018, il a été impossible de savoir si l’état de la piscine permettra sa réouverture l’été prochain. Dans ce cas, une évaluation sera faite au moment venu.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *