Le Plateau-Mont-Royal
14:11 27 août 2020 | mise à jour le: 27 août 2020 à 14:11 temps de lecture: 3 minutes

Le chantier sur l’ancien Rapido suspendu

Le chantier sur l’ancien Rapido suspendu
Photo: Mathias Marchal

Le projet Pierre Angulaire, situé sur le site de l’ancien restaurant Rapido, a été suspendu, car l’entrepreneur a démoli la majeure partie de l’édifice sans avoir le permis requis.

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal indique que la démolition a été effectuée, sans permis, au printemps dernier, alors que l’entrepreneur n’avait obtenu qu’un permis de transformation.

« Un avis d’infraction a été émis», confirme Geneviève Allard, chargée de communication à l’arrondissement.

Le projet Pierre Angulaire (ou Cornerstone), situé au coin de la rue Saint-Denis et de l’avenue du Mont-Royal Est, est présenté par la firme d’architectes Studio MMA comme «un projet de restauration et d’ajout de deux bâtiments». Il comprend des logements locatifs, des commerces, une cour et une terrasse sur le toit. «Une démolition très sélective d’éléments en mauvaises conditions dues à des années d’abandon sera effectuée afin de conserver et restaurer les volumes principaux des bâtiments », peut-on lire plus loin.

«Nous sommes en discussion avec le propriétaire et ne souhaitons pas commenter davantage pour le moment sauf pour dire que l’arrondissement est très sévère lorsqu’il est question de protection du patrimoine bâti.» – Geneviève Allard, chargée de communication à l’arrondissement du PMR

Interpellée sur les réseaux sociaux par des citoyens, la conseillère du Mile-End Marie Plourde a été directe. «Ça, c’est une énorme connerie du propriétaire et de son entrepreneur. C’était pas du tout le plan qui nous a été présenté. Les travaux sont d’ailleurs arrêtés puisqu’il s’agit maintenant d’une démolition. Désolant», a-t-elle gazouillé sur Twitter.

Seuls des travaux de sécurisation de ce qui reste de la façade sont actuellement autorisés. Le comité de démolition étudiera la nouvelle demande de l’entrepreneur qui doit fournir les plans et les documents requis. Il s’agit des plans corrigés, d’un rapport d’ingénieur faisant l’état du bâtiment et d’un document relatif à la valeur patrimoniale de l’édifice.

Le rez-de-chaussée de l’immeuble d’une valeur de 2,8M$ était vacant depuis 2014, soit depuis la fermeture du mythique Rapido. Dans les plans initiaux, un restaurant McDonald devait prendre place au rez-de-chaussée. Une information confirmée par l’arrondissement, mais qui ne tient plus.

«Le permis de transformation a été annulé parce qu’il n’a pas été respecté. Rien n’indique que ce (le restaurant) sera dans le prochain plan et dans les documents qui seront éventuellement présentés au comité de démolition», indique la porte-parole de l’arrondissement.

La firme d’architectes qui supervise les travaux nous a renvoyés à son client. Il n’a pas été possible de rejoindre ce dernier.

 

Articles similaires