Le Plateau-Mont-Royal

La fin du bistro Le Continental

Par: stephanie.maunay@tc.tc

Le bistro Le Continental, situé au 4007, rue Saint-Denis , fermera définitivement ses portes, le samedi 3 mai. Après 27 ans d’existence, les propriétaires s’en vont, non loin de là, pour une nouvelle aventure culinaire. Le restaurant, lui, passe aux mains du groupe Brasseur de Montréal (BdM), qui y ouvrira sa deuxième enseigne montréalaise.

Les gérants du Continental ont annoncé jeudi dernier la fermeture du bistro à leur équipe, mais cela faisait quelques mois déjà que le restaurant avait été mis en vente. «J’ai eu quelques problèmes de santé et j’ai dû me décharger un peu plus sur Laurent [NDLR : Laurent Farre, co-propriétaire], explique Alain Rochard, l’un des co-propriétaires du bistro. On sentait un peu de fatigue et d’usure, et puis les affaires marchaient moins bien ».

Pour autant, les propriétaires ne pensaient pas vendre aussi rapidement. C’est le groupe BdM qui en a fait l’acquisition. « On y a vu un intérêt quant à la localisation, explique Denise Mérineau, la présidente et propriétaire. C’est un endroit stratégique sur Le Plateau. On va reprendre l’installation, ajouter notre touche avec l’installation d’un grand bar à bière et on espère ouvrir dès le mois de juin, pour la saison estivale. »

« Un moment chargé d’émotion »

Les propriétaires du Conti ont encore du mal imaginer la fin: « j’avoue que je vis ça très mal. C’est un moment important, chargé d’émotion », confie M. Rochard, aux commandes du bistro depuis 22 ans. Depuis l’annonce de la fermeture sur le site Internet du restaurant et sur la page Facebook, les messages ne cessent d’affluer. On peut y lire: « grosse tristesse », « grande boule d’émotion », ou encore « choc et pincement au cœur ». Des preuves d’affection des clients qui touchent les gérants.

Une fois les portes refermées, M. Rochard emportera avec lui ses nombreux souvenirs. « Je me rappellerai notamment de la gang de Tout le monde en parle, les jeudis soirs, des personnalités internationales, des clients fidèles et puis surtout, des dizaines et centaines de témoignages que l’on a reçus après le feu de 2007 ».

Un autre projet à venir

Malgré la fermeture du Continental , les propriétaires ne quittent pas le Plateau pour autant. Ils ouvriront, au mois de juin, un bar à vin, au coin de la rue de Brébeuf et de l’avenue du Mont-Royal. « Cela faisait deux ans que l’on y pensait, explique M. Rochard. Ça sera un  » vrai  » bar à vin. Il y aura des sommeliers, des conseils, des dégustations, des soirées avec des vignerons. On aura une belle carte de vins et un bon choix de bouffe. » MM. Rochard et Farre veulent cibler un public plus large, mais ils sont persuadés qu’une certaine partie de leur clientèle les suivra.

Les propriétaires n’ont pas prévu d’animations particulières pour souligner la fermeture du Continental. Ils seront présents, entourés de leur équipe et veulent juste voir une dernière fois leurs clients avant partir vers de nouvelles aventures.

—————————————————————————

Deuxième enseigne pour Brasseur de Montréal

Les propriétaires ont ouvert la première enseigne BdM, il y a six ans au 1483, rue Ottawa, à l’est de la rue Guy. Le groupe offre actuellement sept bières de base et quelques bières de spécialité en magasin et dans son resto-bar de Griffintown. L’enseigne du Plateau portera le même nom que son voisin de l’Ouest et reprendra également le concept déjà implanté.

Articles récents du même sujet