Mercier & Anjou
19:07 21 mars 2019 | mise à jour le: 21 mars 2019 à 19:07 temps de lecture: 3 minutes

Le recrutement : un défi pour l’Association des commerçants de Tétreaultville

Le recrutement : un défi pour l’Association des commerçants de Tétreaultville
Photo: (Photo: Association des commerçants de Tétreaultville)

Moins d’un commerçant sur quatre dans le secteur des rues Hochelaga et des Ormeaux a rejoint l’Association des commerçants de Tétreaultville, active depuis l’année dernière. Selon la directrice de cet organisme qui vise à redynamiser la vie économique dans le quartier, il faudra redoubler d’ardeur afin de recruter de nouveaux membres.
L’association compte 30 commerçants membres. Or, on dénombre 134 commerces dans le territoire qu’elle couvre. Cela représente donc un taux d’adhésion de 22%. La directrice, Viviane Caron, espère atteindre une cinquantaine de membres au cours de l’année. «On a un plan d’action qui est assez ambitieux concernant les communications et la visibilité offerte aux commerçants », dit Mme Caron.
Contrairement aux cotisations obligatoires que doivent débourser les gens d’affaires dans les territoires couverts par une société de développement commercial, la participation d’un marchand à une association commerciale se fait sur une base volontaire. Il faut donc trouver le moyen de séduire les commerçants qui hésitent encore à en devenir membre.
Parmi les pistes de solutions envisagées pour atteindre son objectif, l’Association des commerçants de Tétreaultville entend mettre sur pied un comité de recrutement, « pour les commerçants qui veulent aller chercher leurs voisins », explique la directrice.

«C’est une association volontaire, les démarches sont faites avec chacun des commerçants. Il y en a que je n’ai pas rencontré encore, c’est des grosses démarches.»
— Viviane Caron, directrice de l’ACT

La propriétaire du restaurant Le Métis, Caroline Therrien, a d’abord eu des doutes sur les retombées commerciales que l’Association des commerçants de Tétreaultville pouvait lui procurer. Elle y a finalement trouvé de l’entraide, en citant comme exemple des certificats cadeaux de son restaurant qui ont été donnés à la suite de tirages dans un autre commerce qui est membre.
« C’est une entité qui s’occupe de réunir nos voix, de les transmettre et de créer des liens entre nous » ajoute la restauratrice, qui souhaite la revitalisation du quartier. Elle a aussi apprécié de pouvoir donner son avis sur l’emplacement des petites terrasses publiques, appelées les placottoirs, qui prennent des places de stationnements mais peuvent aussi créer un achalandage commercial.

Visibilité et image de marque
De plus en plus concrète, l’association s’est dotée d’une nouvelle identité visuelle et souhaite proposer des forfaits diversifiés à ses membres qui voudraient participer comme commanditaire pendant des projets spéciaux ou des campagnes publicitaires. Les entreprises intéressées pourraient bénéficier de « forfaits membres » à la carte.
L’Association souhaite aussi augmenter la diversité commerciale avec l’ajout de deux à quatre commerces « désirés par les résidents ». Elle a fait faire une étude en 2017 pour savoir quels types d’entreprise les citoyens de ce secteur espéraient avoir.
Dans l’optique d’augmenter l’achalandage sur leurs rues, l’Association va continuer de participer à la Foire commerciale et inciter davantage de commerçants à y participer. La création d’un comité de communication est prévue, en plus d’un site web contenant un répertoire des commerces du secteur.

L’Association des commerçants de Tétreaultville en chiffres :

  • 30 commerçants membres
  • 134 commerçants au total
  • 177 locaux commerciaux
  • 29 locaux vacants

Articles similaires