Mercier & Anjou

Plus de 100 000 $ pour revitaliser les rues Hochelaga et des Ormeaux

Plus de 100 000 $ pour revitaliser les rues Hochelaga et des Ormeaux
La directrice générale de l’Association des Commerçants de Tétreaultville Viviane Caron et le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve Pierre Lessard-Blais. Photo : Naomie Gelper

L’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve prévoit octroyer une subvention de 55 000 $ à l’Association des Commerçants de Tétreaultville dans le but de revitaliser les rues Hochelaga et des Ormeaux pour l’année 2020. Ce montant sera majoré à plus de 100 000 $ en ajoutant les montants dédiés au verdissement des artères et dans l’organisation de la Foire commerciale de Mercier-Est.

 Les affaires vont bien pour ce secteur commercial de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Cette année, huit nouveaux commerces se sont installés dans des locaux vacants des rues Hochelaga et des Ormeaux. Dans son plan d’action, l’Association des commerçants de Tétreaultville prévoyait deux à quatre nouvelles entreprises.

 « Huit nouveaux commerces sur les rues Hochelaga et des Ormeaux, c’est l’équivalent d’une bonne année pour les grandes rues commerciales comme Ontario ou Masson », estime le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais.

« La première année, on avait 27 membres, indique Viviane Caron, directrice générale de l’Association des commerçants de Tétreaultville. Cette année, on avait l’objectif de se rendre à 50 membres et on en est en voie de l’attendre. »

 Tétreaultville, un joyau pour les commerçants

Selon le maire Lessard-Blais, un entrepreneur qui désire ouvrir une nouvelle boutique dans le secteur a tout à sa disposition. « Il y a 45 000 personnes qui habitent à Tétreaultville et qui sont très mal servies en matière de commerces de proximité. Pourtant, les infrastructures sont là », ajoute-t-il. 

La subvention de 55 000 $ servira à continuer à développer ces conditions et à soutenir l’Association des commerçants de Tétreaultville. « Grâce à l’association, le commerçant qui désire ouvrir une boutique ne se sent pas tout seul, indique M. Lessard Blais. Il peut parler avec Viviane, il se sent guider et en confiance. » 

Il mentionne que quelques dizaines de milliers de dollars iront dans un projet de verdissement sur les rues Hochelaga et des Ormeaux, l’année prochaine, en plus d’un soutien financier qui ira dans la Foire commerciale de Mercier-Est. « Avec ces trois éléments, c’est plus de 100 000$ qui iront dans les rues Hochelaga et des Ormeaux pour continuer son essor », dit-il.

Avec les commerces de proximité, tu fais trois ou quatre achats en même temps à différents endroits, puis tu croises tes voisins et, tout à coup, faire tes courses n’est plus comme une besogne lourde. Cet esprit de communauté est en train de se développer dans Tétreaultville, c’est ce que les gens veulent.

– Pierre Lessard-Blais, maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Visées à courts, moyens et longs termes

Pour l’année 2020, Viviane Caron et Pierre Lessard-Blais veulent miser sur l’ambiance de quartier pour revitaliser le quartier. « On veut améliorer l’expérience piétonne et ajouter des événements, car ils aident les citoyens à mieux connaître les commerçants », mentionne la directrice générale de l’Association des Commerçants de Tétreaultville. Elle donne comme exemple la grande réussite du rallye organisé dans les commerces, à l’Halloween, cette année.

Le maire Lessard-Blais indique qu’il continue aussi à travailler sur d’autres enjeux à moyen terme, tel que le retour de la Station Vue, qu’il souhaiterait d’ici un ou deux ans. « Ce sera un des rares commerces à faire rayonner le quartier partout dans l’est de Montréal, espère-t-il. Après ça, on pourra parler de places publiques, par exemple. »

Viviane Caron et Pierre Lessard-Blais s’entendent pour dire que la revitalisation des rues Hochelaga et des Ormeaux est un travail de longue haleine. Le plus important, pour eux, est que les citoyens sentent que le quartier va de mieux en mieux. « Ils le sentent déjà, mais on peut en faire plus », émet le maire.