Mercier & Anjou
14:15 13 février 2020

Projet immobilier sur l’ancien site de l’entrepôt Métro «approuvé par les personnes habiles à voter»

Projet immobilier sur l’ancien site de l’entrepôt Métro «approuvé par les personnes habiles à voter»
Photo: ArchivesUn total de 627 unités d’habitation s'érigeront sur le terrain d’une superficie équivalente à près de cinq terrains de football.

Seulement 118 signatures ont été déposées au registre demandant à mettre un frein au projet domiciliaire prévu sur l’ancien site de l’entrepôt Métro. Au moins 264 inscriptions étaient nécessaires pour qu’un scrutin référendaire soit tenu.

Étant donné que le nombre n’a pas été atteint, le projet particulier PP27-0270 est «réputé approuvé par les personnes habiles à voter», peut-on lire sur le certificat des résultat signé par la secrétaire d’arrondissement Dina Tocheva.

Des demandes valides de participation à un référendum avaient été reçues au bureau du secrétaire d’arrondissement. Elles provenaient de huit zones contigües. Le registre pour forcer un scrutin référendaire avait été ouvert le 10 février 2020 de 09h à 19h à la maison de la Culture Mercier. Seulement 5% des 2303 personnes habiles à voter se sont déplacées.

Vraisemblablement, le projet immobilier de plus de 600 logements verra donc le jour sur le terrain du 9205 rue Notre-Dame Est. Il comprend la construction de 519 unités de logements privés, 20 maisons de ville et 88 logements sociaux.

Mené par le Groupe Prével-Inovum, le projet domiciliaire sème notamment la controverse en raison de la hauteur de ses deux tours centrales. Avec 10 et 12 étages, elles dépassaient le nombre maximal d’unités d’habitation autorisées. Au dernier conseil municipal, les élus ont modifié le Plan d’urbanisme de Montréal permettant leur construction.

Le promoteur favorise un plus grand nombre d’étages dans le but de dégager une plus importante superficie au sol destinée à être aménagée en espaces verts.