Mercier & Anjou
12:59 27 mars 2020 | mise à jour le: 27 mars 2020 à 12:59

Trois initiatives en ligne durant le confinement

Trois initiatives en ligne durant le confinement
Trois citoyens de Tétreaultville veulent aider à leur manière.

Danse, lecture et entraînements en ligne : des résidents de Tétreaultville ont trouvé des moyens de continuer à partager leurs passions malgré les mesures de distanciation physique.

Partout à Montréal, entrepreneurs, entraineurs et enseignants se tournent vers le web pour maintenir un lien avec leurs clients.

C’est le cas des professeurs Mathieu Casavant et Laurence Bolduc du studio de danse 2720. Ils partagent des vidéos avec les étudiants pour que ceux-ci puissent suivre les cours auxquels ils étaient inscrits. «Toutes les figures et tous les enchaînements qui allaient être enseignés ont été filmés», explique M. Casavant.

Les élèves ont le droit à une vidéo de trente minutes chaque jour. «Ça leur permet d’avoir la sensation de continuer à vaquer à leurs activités normales, comme de venir faire un cours de danse», dit-il.

Laurence Bolduc propose également à ses étudiantes qui suivaient des cours privés de poursuivre en ligne avec Skype. «Les jeunes poussent leurs meubles dans le salon pour danser», raconte-t-elle.

Pour le moment, l’initiative est réservée aux étudiants du Studio 2720, mais les professeurs n’excluent pas le fait que les vidéos pourraient devenir accessibles au public «surtout si la quarantaine s’éternise».

Du pilates en ligne

La propriétaire du studio de pilates VPilates Barre et Étirement, Vanessa Boivin, donne également des «mini-entraînements» à sa clientèle sur un groupe Facebook privé.

«Je connais leurs limitations et leurs blessures, je sais qu’ils sont habitués de s’entraîner avec moi. Le risque potentiel de blessure est plus bas que de mettre des vidéos en ligne sur YouTube, par exemple», explique-t-elle. 

Toutefois, elle reçoit de plus en plus de demandes d’adhésion au groupe. Elle songe donc à publier des vidéos accessibles à tous dans lesquelles elle enseignerait les principes de base du pilates.  «En sachant que les gens ont des outils pour revoir les principes de base, ils seront mieux préparés», soutient Mme Boivin.

Selon elle, l’entrainement permet de garder le moral durant la quarantaine. «Ça nous aide à préserver notre semblant de vie normale en ayant une base de routine», ajoute-t-elle.

La semaine prochaine, Vanessa Boivin offrira gratuitement deux cours en direct sur la page Facebook VPilates – Barre / Étirement. D’une durée de 30 à 45 minutes, les séances se tiendront lundi et mercredi à 19h30.

De la lecture en ligne

L’autrice-illustratrice jeunesse Stéphanie Brière a décidé d’aider les parents en divertissant leurs enfants en bas âge. «J’ai lu beaucoup de messages de parents qui cherchaient des activités à faire pour amuser leurs enfants pendant ces temps de confinement», explique celle qui a écrit La vie de Cookie.

À partir de la semaine prochaine, elle offrira des lectures de ses livres en direct sur sa page Facebook Stephanie Brière-Auteure. La première aura lieu lundi à 14h. «Je me suis dit que ce serait une bonne idée d’organiser des lectures afin de faire passer de beaux moments aux petits, tout en gardant le tout sécuritaire pour tous», indique Mme Brière.

Articles similaires